Alerte précoce à la sécheresse dans neuf départements

Le 26 avril 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Une baisse de 35% des débits enregistrée dans l'Indre
Une baisse de 35% des débits enregistrée dans l'Indre

Des mesures de restriction d’usage de l’eau ont déjà été prises dans neuf départements. Dont des interdictions de prélèvements pour l’irrigation agricole.

 

C’est la première. Sans doute pas la dernière.  L’alerte à la sécheresse a été  donnée par plusieurs préfectures départementales, dont la Vienne et les Pyrénées orientales (alerte renforcée), la Charente, la Charente maritime, la Creuse, le Nord, le Rhône et l’Isère (alerte simple), selon le site Propluvia du ministère de la transition écologique. Dans la Creuse, des débits de cours d’eau comparables à ceux observés en juillet et août ont été relevés.

 

Crise dans l’Indre

L’Indre sera même décrétée en situation de crise dès la publication demain 27 avril,  d’un arrêté préfectoral. Ce département rural du centre de la France interdit le prélèvement d’eaux superficielles pour l’irrigation agricole (les forages sont limités à certaines heures), ainsi que l’arrosage des terrains de sport, pelouses, espaces verts, massifs floraux, golfs, le remplissage de piscines privées et le lavage de véhicules sauf dans les stations équipées d’un récupérateur d’eau. «Depuis juin 2018, l’Indre connaît un épisode de sécheresse qui perdure. La pluviométrie est déficitaire de plus de 35% depuis un an», précise la préfecture. Une situation inédite si tôt avant la période estivale.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus