Alerte aux plaques de déchets dans le Pacifique Sud

Le 17 juillet 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'expédition conduite par Charles J Moore s'est déroulée dans le Pacifique Sud de novembre à juin
L'expédition conduite par Charles J Moore s'est déroulée dans le Pacifique Sud de novembre à juin

L’accumulation de déchets plastiques dans le Pacifique Sud représente désormais une surface d’au moins 2,5 millions de kilomètres carrés, selon la fondation Algalita Marine Research.

L’alerte vient d’être lancée par l’explorateur américain Charles J. Moore, de retour d’une expédition dans le Pacifique Sud qui s’est déroulée entre novembre 2016 et juin 2017. Le créateur de la Fondation Algalita Marine Research a aussi fait partie de l’expédition qui a identifié, dès 1997, le premier gyre de déchets du Pacifique Nord, aussi appelé «7e continent». Jusqu’à présent peu documentée, l’accumulation de déchets plastique dans l’Hémisphère sud serait tout aussi importante que dans la partie Nord. A un détail près. Les microparticules en plastique qui s’y agglutinent proviennent largement de l’industrie de la pêche.

Au total, les gyres subtropicaux atteignent une superficie équivalente à celle des cinq continents. Des informations qui s’avèrent précieuses pour les chercheurs. «Il est important de comprendre où se trouvent les déchets plastique pour évaluer précisément leurs impacts et trouver des solutions appropriées», comment Erik van Sebille, professeur d’océanographie à l’université d’Utrecht.

La pollution des océans par les micoparticules en plastique ne connaissant pas les frontières, seules des mesures prises à l’échelle internationale pourraient s’avérer efficaces.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus