Alerte aux cyanobactéries dans la Loire

Le 24 août 2017 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Loire envahie par les algues bleues
La Loire envahie par les algues bleues

Treize cas d’intoxication, dont huit mortels, sont survenus en août chez des chiens s’étant baignés dans la Loire et le Cher, en raison de la présence de cyanobactéries –également appelées algues bleues. Par mesure de précaution, la préfecture du Maine-et-Loire y a interdit, mardi 22 août, toute activité de pêche.

Conséquence de la chaleur et de la sécheresse, les algues bleues prolifèrent dans la Loire et dans le Cher. Or ces cyanobactéries, qui se développent dans les eaux basses et stagnantes, sont fortement toxiques, conduisant à une paralysie rapide des muscles respiratoires.

Depuis début août, 13 intoxications dont huit mortelles ont été recensées chez des chiens s’étant baignés dans la Loire –où la baignade est interdite à l’homme- et dans le Cher. Les analyses ont révélé la présence de deux genres particulièrement nocifs, Oscillatoria et Phormidium, ainsi que de toxines.

Par un arrêté publié mardi 22 août, la préfecture du Maine-et-Loire a interdit toute activité de pêche dans le fleuve, du fait d’une possible contamination des poissons. Sont concernés le tronçon de la Loire compris entre les limites avec les départements de l’Indre-et-Loire et de la Loire-Atlantique, ainsi que l’ensemble du Louet.

Le site de baignade de Rochefort-sur-Loire (Maine-et-Loire), situé sur le Louet, sera maintenu fermé jusqu’à la fin de la saison estivale, la préfecture appelant par ailleurs à se doucher après la pratique d’activités nautiques.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus