Alerte aux conteneurs perdus en mer du Nord

Le 04 janvier 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le géant des mers a semé 270 conteneurs dont quatre renferment un produit chimique dangereux
Le géant des mers a semé 270 conteneurs dont quatre renferment un produit chimique dangereux

Dans la nuit du 1er au 2 janvier, le navire MCS Zoe a perdu environ 270 conteneurs en mer du Nord, dont 4 contiennent un produit chimique dangereux.

En pleine tempête, ce porte-conteneurs de 395 mètres de long a perdu une partie de sa cargaison au nord des îles Wadden, un archipel d’îles sablonneuses paradisiaques situées au large des côtes néerlandaises et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Le MSC Zoe se trouvait à une centaine de kilomètres de Bremerhaven, sa prochaine escale.

 

Un produit chimique dangereux

Parmi les conteneurs perdus, 4 sont remplis de peroxyde de dibenzoyle, un produit chimique dangereux utilisé dans l’industrie plastique. «Il est très instable, inflammable et sujet à une décomposition rapide et explosive. Les peroxydes ont des effets irritants ou caustiques sur la peau et sur les muqueuses respiratoires et oculaires. Les numéros des conteneurs sont diffusés avec des recommandations impératives de ne pas les ouvrir et d’alerter les autorités», rappelle l’association Robin des bois. Pour l’heure, seul un sac de 25 kilogrammes de poudre de peroxyde organique a été retrouvé sur une plage de l’île néerlandaise de Schiermonnikoog.

 

Un «désastre»

Les autorités côtières néerlandaises ont déjà compté 22 conteneurs échoués, remplis de pièces détachées de voitures, d’écrans de télévision, d’ampoules, de meubles et de jouets. Un habitant de l’île de Terschelling, cité par le quotidien NRC, déplore «le désastre» constitué par «ces petits bouts de polystyrène éparpillés dans les dunes par le vent». «Chaque jour de l’année, nous faisons des efforts pour garder les plages propres. C’est déprimant de voir que tout est ruiné d’un coup», a ajouté le maire de l’île, Bert Wassink. Les autorités allemandes ont dénombré pour leur part 6 conteneurs échoués sur les côtes.

 

Mise en demeure

Dans un courrier adressé à la Mediterranean Shipping Company (MSC), les maires de plusieurs îles de l’archipel des Wadden lui ont rappelé sa responsabilité dans la pollution des plages, exigeant un remboursement de tous les frais occasionnés. L’armateur est par ailleurs mis en demeure, par les autorités allemandes, de mettre en œuvre un plan d’évacuation des marchandises échouées et de recherche des conteneurs perdus en mer.

 

Marche arrière sur la sécurité

«Les porte-conteneurs du XXIe siècle et de la mondialisation sont malades du gigantisme. Ils perdent chaque année, pendant leurs traversées, des dizaines de milliers de colis. Ils contribuent à faire des océans et du littoral des décharges sauvages», déplore l’association Robin des bois, qui rappelle que «ces accidents pourraient être évités par une réduction de la vitesse, par une mise à l’abri dans des baies refuges et par la pesée exacte des boîtes embarquées». Proposé par les spécialistes du transport maritime, le balisage de chaque conteneur est par ailleurs repoussé chaque année par les chargeurs et les transporteurs. Au total, le MSC Zoe peut embarquer 19.224 conteneurs de 20 pieds.

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus