Alerte au champignon qui aimait le soleil

Le 28 juillet 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Les infections à cryptocoque frappent, en général, deux types de personnes : les immuno-déficients atteints du sida ou d’une autre maladie grave et les individus sains vivant sous les tropiques. Provoquées, dans le premier cas par Cryptococcus neoformans et dans le second par Cryptococcus gattii,elles provoquent des maladies graves (méningite, par exemple), dont l’issue peut souvent se révéler fatale.

 

En décembre 2004, un premier cas d’une telle infection fongique fut détecté dans l’Etat américain de l’Oregon. Problème, c’est Cryptococcus gattii  qui en était la cause. Or , ce champignon est, habituellement, amateur de soleil et de chaleur. Ce qui n’est pas le climat normal du nord-ouest des Etats-Unis. Depuis, le nombre de personnes atteintes par la levure tropicale ne cesse d’augmenter dans la zone, qui couvre désormais l’Etat de Washington, le nord de la Californie, la province canadienne de la Colombie britannique.

 

Publiée lundi, une note des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) fait le point sur cette étrange épidémie. D’autant plus étrange, que la plupart des personnes atteintes n’ont jamais voyagé sous des cieux ensoleillés. D’où l’hypothèse formulée par les chercheurs des CDC : si ce ne sont pas les malades qui sont allés au contact du champignon, c’est lui qui est remonté au nord et s’est adapté au climat. « Parce que Cryptococcus gattii a toujours été considéré comme un pathogène à la distribution tropicale ou sub-tropicale, son émergence dans un climat tempéré suggère qu’il se soit adapté à une nouvelle niche climatique ou que le changement climatique ait créé un environnement propice à la survie de ses spores et à leur propagation », expliquent les auteurs de la note. Les deux hypothèses n’étant d’ailleurs pas contradictoires.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus