Alerte à la pastèque explosive

Le 18 mai 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
On connaissait les pois sauteurs, les grenades qui éclatent gorgées de soleil. Les agriculteurs chinois viennent d’inventer les pastèques détonantes.
 
Près de 50 hectares de cultures de pastèques dans la ville de Danyang, située dans la province orientale du Jiangsu, ont été perdus en raison de ce phénomène, qui pourrait s'expliquer par l'utilisation de forchlorfenuron.
 
Légèrement radioactif, cet accélérateur de croissance est généralement utilisé, à faible dose, sur les vignes, les plantations de kiwis et les vergers.?
 
«Le 7 mai, j'ai compté 80 [pastèques explosées], mais l'après-midi il y en avait 100», a déclaré un cultivateur, Liu Mingsuo, cité mardi soir 17 mai dans un reportage de la télévision centrale CCTV. ??
Liu a expliqué avoir aspergé la veille ses pastèques de ce produit chimique qui favorise la division cellulaire et permet d'augmenter la taille des fruits, d'améliorer leur couleur et les rendements, et n'est pas interdit à la vente.??
 
Dans la note qu’elle lui consacre, l’agence de l’environnement américaine (EPA selon l’acronyme anglais) souligne que ce produit, rémanent et toxique pour la faune aquatique, doit être utilisé à faible concentration. Un trop fort dosage pourrait expliquer la mésaventure des paysans chinois.
 
Mais la CCTV et d'autres médias ont rapporté que de fortes précipitations pouvaient également expliquer ces explosions et que les paysans n'ayant pas eu recours au produit chimique avaient eux aussi subi des pertes.??
 
Cette vague d'explosions de pastèques est susceptible de renforcer le manque de confiance des Chinois face aux produits de leur agriculture, qui recourt massivement aux engrais chimiques, et de leur alimentation en général.??
 

Depuis l'énorme scandale du lait contaminé à la mélamine (2008, six enfants tués), le pays a connu de nombreux scandales alimentaires, avec notamment de la viande de porc ou des petits pains vapeur trafiqués ou du riz chargé en métaux lourds.? 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus