Alcatel confie la gestion de ses DEEE à Onyx

Le 15 septembre 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Malgré une législation encore floue, Onyx a annoncé le 13 septembre avoir remporté un contrat de 3 ans pour la gestion des déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE) d'Alcatel.

Le contrat, d'un montant non communiqué, prévoit la prise en charge par Onyx (chiffre d'affaires de 6,2 milliards d'euros) de la collecte, du démantèlement, du traitement, de la valorisation et du recyclage des DEEE en provenance des sites Alcatel (chiffre d'affaires de 12,3 milliards d'euros en 2004) et de ses sites clients. Le contrat, d'une durée de 3 ans, couvre l'ensemble des Etats membres de l'Union européenne, ainsi que la Norvège et la Suisse.

Alcatel explique cette politique d'externalisation par 2 raisons. D'abord, si le groupe de télécommunication connaît bien les flux et quantités de DEEE (prototypes, ordinateurs, etc.) produits par ses propres sites, il n'a pas encore d'idée sur la demande réelle de ses clients, notamment à cause de la problématique des déchets historiques. «Notre intérêt est donc de confier la gestion des DEEE dont nous sommes responsables à une entreprise capable de gérer des quantités variables de déchets et surtout d'assurer le démantèlement des équipements, ce qui n'est pas notre métier, explique Georges Gruyelle, directeur industriel et logistique d'Alcatel. La problématique des déchets consiste essentiellement à maîtriser les flux logistiques entre les lieux où sont collectés les déchets et ceux où ils sont traités. Nous avons donc choisi de nous adosser à Onyx qui possède un réseau européen de gestion des DEEE dense et peut donc optimiser ses flux.»En effet, Onyx est positionné sur ce marché depuis 15 ans et a déjà comme clients industriels IBM, Nokia ou encore Thalès.

Toutefois, Alcatel n'est pas délestée de toute la problématique des DEEE. La société doit en effet se charger de contractualiser la gestion de ces déchets avec ses clients, la directive européenne étant adaptée aux particuliers, beaucoup moins aux clients industriels. «Pour les contrats établis depuis le 13 août 2005, date d'entrée en vigueur de la directive, une clause est prévue pour délimiter le périmètre d'action d'Alcatel dans ce domaine, indique Georges Gruyelle. Concernant les produits vendus avant le 13 août, cela se règlera au cas par cas.»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus