Al Gore se paie Barak Obama

Le 23 juin 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Voilà bien longtemps que le prix Nobel de la paix ne s’était exprimé sur les changements climatiques. C’est chose faite. Dans un long article qu’il publie dans le dernier numéro de Rolling Stone, l’ancien vice-président américain critique férocement l’inaction du locataire de la Maison blanche.
 
Certes, Al Gore lui trouve quelques excuses: la grande récession, l’explosion du chômage et de la dette publique, un sénat démocrate incapable de légiférer, l’influence des lobbies de l’énergie sur le parti républicain. Sans oublier les virulentes campagnes médiatiques des négationnistes du climat, toujours très populaires, outre-Atlantique.
 
Mieux, Barack Obama a même essayé de tenir ses promesses électorales. Les députés Henry Waxman et Ed Markey ont fait voter par la chambre des représentants une imposante proposition de loi sur l’énergie et le climat. Le président américain est parvenu à durcir les normes de consommation des véhicules. Sous sa gouverne, l’agence de protection de l’environnement (EPA, selon l’acronyme américain) a préparé une régulation des émissions industrielles de gaz carbonique.
 
Hélas, c’est très insuffisant. Car, malgré la majorité démocrate, le sénat a été incapable de voter la loi Waxman- Markey. Parallèlement, l’administration Obama a tout fait pour accroître la production nationale d’hydrocarbures et de charbon. Enfin, les règlements CO2 de l’EPA sont toujours dans ses tiroirs.
 
A l’international, le bilan Obama est nul, estime Al Gore. Faute de leadership américain, le sommet de Copenhague s’est achevé en eau de boudin. Et sans accord international de limitation des émissions de gaz à effet de serre, le mercure devrait bondir de plus de 3°C dans le thermomètre global d’ici la fin du siècle.
 
Tout aussi grave, l’auteur d’Une Vérité qui dérange estime que le président actuel «n’a pas défendu la science» soumise au feu roulant (et outrageusement malhonnête) des climato-sceptiques.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus