Air pollué: la Chine teste une tour filtrante

Le 08 mars 2018 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les villes chinoises sous le smog
Les villes chinoises sous le smog
DR

La ville de Xi’an, capitale de la province du Shaanxi, au centre de la Chine, teste une tour filtrante, qui permettrait de nettoyer l’air urbain des particules fines. Une première au monde, dont l’intérêt reste à démontrer.

C’est un structure de 60 mètres de haut, située au milieu des gratte-ciels de Xi’an, ville à l’air fortement pollué. L’installation permettrait de débarrasser l’air de ses particules fines, en particulier des PM2,5 (diamètre inférieur à 2,5 micromètres). Aspiré à la base de l’édifice, l’air y est chauffé par des panneaux solaires, remontant passivement dans la tour, où il est filtré.

Dans la revue Nature, le chef du projet, Cao Junji, chimiste au laboratoire de physico-chimie des aérosols de l’Académie chinoise des sciences, évoque un coût de 2 millions de dollars, payé par le gouvernement de la province. Une autre tour, de 300 mètres de haut, est à l’étude, toujours pour Xi’an, et d’autres grandes villes chinoises seraient intéressées.

Un assainissement local

Si les résultats ne sont pas encore publiés, Cao Junji évoque une réduction de 19% du taux de PM2,5 par rapport à d’autres zones de la ville. L’effet de ce prototype demeure local, Cao Junji estimant qu’il faudrait une demi-douzaine de ces tours (plus hautes que celle-ci), dans le centre-ville d’une grande agglomération pour y avoir un effet plus large.

Interrogés par Nature, certains experts se montrent sceptiques quant au réel intérêt de cette technologie. Notamment Neil Donahue, expert ès particules atmosphériques à la Carnegie Mellon University de Pittsburgh (Pennsylvanie), pas persuadé que l’impact environnemental d’une telle tour (construction, fonctionnement) soit moindre que celui de la dépollution de l’air qu’elle engendre.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus