Air: les villes vont évaluer les émissions des voitures

Le 29 mars 2017 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Paris veut mettre les émissions au pas.
Paris veut mettre les émissions au pas.

De grandes villes du monde entier vont développer leur propre système d’évaluation des émissions des voitures. Une démarche de santé publique, également présentée comme une incitation, pour les constructeurs automobiles, à améliorer les performances de leurs véhicules.

Les grandes villes s’organisent pour mettre la pression sur les constructeurs automobiles. Les maires des villes de Paris, Londres et Séoul (ainsi que Madrid, Mexico, Milan, Oslo et Tokyo) ont annoncé ce 29 mars qu’allait être mis à disposition du public un système de notation des véhicules, «fondé sur leurs émissions réelles de particules polluantes.» Un site internet dédié sera proposé, qui permettra aux citoyens «de connaître enfin le véritable impact environnemental des véhicules qu’ils achètent et qu’ils conduisent. Il limitera aussi les abus constatés chez certains constructeurs qui profitent des lacunes de la labélisation actuelle.»

Encore un ban d’essai catastrophique. L’ONG britannique Which? a publié le 22 mars ses propres tests d’émissions de NOx sur 278 véhicules diesel entre 2012 et 2016. A l’unisson d’autres constats réalisés par Transport & Environment (T&E) ou Emissions Analytics, les véhicules censés respecter le norme Euro 6 (0.08g/km) font souvent des sorties de route. Ainsi de 16 modèles de Renault testés, qui dégageaient 9 fois plus que la norme. Les voitures Nissan (marque du constructeur français) affichait en revanche des scores conformes. Pour la seule Europe, ce sont près de 4,7 M de voitures et 700.000 utilitaires qui ne respectent pas la norme Euro 6.

Toxicité indécente

Une note sera attribuée à chaque modèle de véhicule, calculée en conditions réelles de circulation, dont les émissions différent énormément de celles rapportées lors des tests en laboratoire. Ce sont l’ONG International Council on Clean Transportation (ICCT) et Emissions Analytics[1] –leader des tests d’émissions-, qui seront chargés d’établir cette notation. «Ce système est également un excellent exemple de la manière dont les grandes villes peuvent user de leur influence pour encourager l’industrie automobile à changer d’attitude, a déclaré Sadiq Khan, le maire de Londres. La toxicité de l’air à Londres comme dans d’autres grandes villes est indécente.»

Interpeller les constructeurs

«Cette annonce vise à interpeller les constructeurs automobiles et à leur faire comprendre qu’ils doivent agir maintenant, a complété Anne Hidalgo, la maire de Paris. Les habitants de Paris et des autres villes du monde veulent respirer un air propre. Ce nouveau système de notation est une étape essentielle vers cet objectif.» La présidente du C40 avait lancé une pétition et une action judiciaire contre la Commission, après que celle-ci avait autorisé des dépassements transitoires des seuils NOx.

 

La ville de Paris a adopté son 2ème plan de déplacement pour les trajets domicile-travail des agents, leurs déplacements professionnels ou ceux liés aux commandes de la ville pour la période 2017-2021. A la clé: conversion des bennes et utilitaires vers l’électriques ou le BioGNV et sortie du diesel, ainsi que réduction du parc municipal de véhicules légers (-10%); optimisation des commandes et livraisons de fournitures, amélioration des clauses environnementales des marchés et remise à plat des usages en matière de commande publique; développement et renforcement de l’attractivité du vélo et des mobilités alternatives auprès des agents. Le télétravail sera généralisé, pour des postes adaptés, à partir d’avril 2017, avec une cible de 1.500 télétravailleurs d’ici 2020. Une mesure qui a recueilli «de nombreux suffrages» lors de la consultation des agents.


[1] Avec la soutien financier de la Fédération Internationale Automobile, de Bloomberg Philanthropies et du Fonds Anita Bekenstein.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus