Air: les poids-lourds aussi doivent réduire leurs émissions

Le 22 mai 2018 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
-15% par rapport à 2019.
-15% par rapport à 2019.
DR

Pour la première fois, la Commission européenne impose aux poids lourds une réduction de leurs émissions de CO2. Une décision qui s’accompagne d’autres mesures, comme un meilleur étiquetage des pneus ou des habitacles plus aérodynamiques.

3.500 personnes meurent chaque jour dans le monde dans un accident de la route[1]. Cette hécatombe à bas bruit sera l’un des thèmes du ‘Davos des transports[2]’ qui s’ouvre ce 23 mai à Leipzig (Allemagne), auquel devraient assister une quarantaine de ministres en charge des déplacements et des infrastructures dans le monde. Traitée sous l’angle de la mobilité «connectée et automatisée», la sécurité sur les routes est aussi l’un des sujets traités par la Commission dans le cadre de ‘l’Europe en mouvement’, dont le troisième volet vient d’être dévoilé ce 17 mai. Au programme: les toutes premières normes d'émission de CO2 pour les poids lourds, un plan d'action stratégique pour le développement et la fabrication de batteries en Europe et une stratégie prospective en matière de mobilité connectée et automatisée.

Il s’est vendu 1,6 million de camionnettes en 2017 en Europe. Si elles roulent à 96% au diesel, leurs émissions de CO2 ont baissé de 4,6% par rapport à l’année précédente, a constaté l’Agence européenne pour l’environnement (AEE). Soit la réduction la plus importante jamais enregistrée depuis l’entrée en vigueur des normes d’émission pour les véhicules utilitaires légers en 2011. Des chiffres qui ne permettent pas encore d’établir si les fabricants ont atteint les objectifs de réduction qui leur ont été assignés. La Commission communiquera à ce sujet à l’automne prochain.

Révision précoce en 2022

En novembre 2017, la Commission imposait une réduction de 30% des émissions des voitures et camionnettes d’ici 2030. C’est désormais aux nouveaux camions immatriculés dans l'Union de se voir imposer, à partir de 2025, des émissions moyennes de CO2 inférieures de 15% à celles de 2019. Pour 2030, un objectif indicatif de 30% de réduction au moins par rapport à 2019 est proposé. Les émissions de CO2 du secteur des véhicules lourds représentent environ un quart des émissions du transport routier et celles-ci devraient continuer à augmenter à l’horizon 2030. Des données fiables devraient être disponibles à partir de 2019, qui permettront dès 2022 un réexamen précoce de cette règlementation.

Cabines plus arrondies et aérodynamiques

Ces objectifs conformes aux engagements pris par l'UE en vertu de l'Accord de Paris, assure l’exécutif, permettraient aux entreprises de transport -principalement des PME- de réaliser des économies de l’ordre de 25.000 euros sur 5 ans, grâce à une consommation de carburant plus faible. Alors que les Etats-Unis, le Canada, le Japon, la Chine et l’Inde ont établi des normes en matière de consommation de carburant ou d’émissions, «[celles-ci] représentent une occasion pour l'industrie européenne de consolider sa place de premier plan en matière de technologies innovantes», assure Miguel Arias Cañete, le commissaire pour l'action pour le climat et l'énergie. D’autres leviers sont actionnés pour réduire les émissions de CO2 (camions plus aérodynamiques dès 2019, amélioration de l'étiquetage des pneumatiques).

D’autres types de véhicules, qui ne sont pas encore régis par une législation en matière de certification, pourraient être soumis à des objectifs concernant les émissions de CO2, prévient la Commission. Cela concerne les autobus, les autocars, les camions de plus petites dimensions et les remorques.



[1] 25.300 personnes ont perdu la vie sur les routes de l'Union européenne en 2017 et 135.000 autres ont été gravement blessées.

[2] Organisé par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’International Transport Forum.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus