Air: les Aasqa de nouveau inquiètes pour leurs finances

Le jeudi 11 juin 2020 à 18h 35 par Romain Loury
Des missions vouées à s'étendre, à moyens limités
Des missions vouées à s'étendre, à moyens limités

Si leurs moyens financiers étaient déjà fragiles, les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (Aasqa) ont fortement souffert de la crise sanitaire. Pour le président d’Atmo France, Guy Bergé, elles seraient même «à la limite de la rupture» si des moyens additionnels ne sont pas rapidement engagés.

Extrait : Fédérant les 18 Aasqa nationales, Atmo France s’inquiète pour leur avenir, de manière plus aiguë depuis le confinement qui a étreint la France depuis le 17 avril. En cause, une forte baisse de la taxe générale sur les...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus