Air: la Norvège impose le ‘zéro émission’ dans ses fjords

Le 07 mai 2018 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le fjord de Naeroyfjord.
Le fjord de Naeroyfjord.

C’est une première en Europe: deux fjords norvégiens classés par l’Unesco seront réservés aux navires de croisière carburant à l’électricité à partir de 2026.

Marseille, Tallens, Le Havre et leurs abords seront-ils un jour soumis au régime du ‘zéro-émission’? Un timide mouvement est à l’œuvre dans le monde pour assainir l’atmosphère des zones portuaires. Après la Californie qui vise cet objectif pour les activités portuaires de San Pedro en 2030 (10e port de conteneurs), c’est la Norvège qui vient d’annoncer qu’elle sanctuarisait deux de ses fjords. Classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, Nærøyfjord (20 kilomètres de long) et Geirangerfjord (15 km de long) sont désormais protégés par une résolution du Parlement national, qui autorisera leur traversée aux seuls bateaux de croisières électriques à partir de 2026. 

400.000 morts prématurées par an

«La Norvège est depuis longtemps un leader en matière de ferries ‘propres’, rappelle Marius Holm, qui préside l’association environnementale Zero. Le pays franchit une étape supplémentaire vers un verdissement du secteur maritime, avec des répercussions globales. A l’échelle nationale, cela signifie un développement bienvenu vers des solutions non émissives sur les nombreux bateaux touristiques, une baisse significative des émissions à effet de serre et une pause dans la pollution locale.» A l’échelle mondiale, les émissions du transport maritime sont responsables de 400.000 morts prématurées par an.

Deux fjords spectaculaires

La nouvelle n’a pas pris de court les professionnels norvégiens, qui donnent déjà dans le ferry électrique depuis au moins deux ans. Avec des réductions en matière d’émissions (-95%) et de coûts (-80%) qui ont eu pour effet de doper les carnets de commande des armateurs. Le message des autorités norvégiennes, qui intervient alors que le transport maritime mondial s’est péniblement engagé à réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre entre 2008 et 2050 sous l’égide de l’Organisation maritime internationale (OMI), devrait avoir un certain écho. Geirangerfjord et Nærøyfjord font partie des paysages les plus spectaculaires de la planète, avec leurs parois cristallines, étroites et abruptes, qui s’élèvent jusqu’à 1.400 mètres au-dessus de la mer et plongent 500 m en dessous. Des paysages plus agréables sans panache de fumée noire.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus