Air: 55.130 morts par an en France

Le 08 février 2017 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les particules fines, les plus tueuses des pollutions connues.
Les particules fines, les plus tueuses des pollutions connues.
@Prevair

Tirés du bilan de la Commission sur la mise en œuvre des politiques environnementales par la France, les chiffres du nombre de morts causés par la mauvaise qualité de l’air. 

Dans le document de travail consacré à la mise en œuvre des politiques environnementales de l’Union présenté ce 6 février par Bruxelles, la Commission européenne rappelle quelques chiffres marquants sur les conséquences de la mauvaise qualité de l’air en France.

Le bruit excessif est l’une des principales causes des problèmes de santé, écrit la Commission, en déplorant le peu d’entrain déployé par la France pour la mise en œuvre de la directive sur le bruit dans l’environnement. Elle recommande d’accélérer l’achèvement des cartes de bruit et des plans d’action manquants.

55.130 morts par an

Comme le nombre de morts causées par quelques-uns des polluants réglementés: 45.120 morts à cause des concentrations de particules fines, 1.780 causées par les concentrations en ozone et 8.230 dues aux concentrations en dioxyde d’azote[1].

12 millions de jour de travail perdus

Les coûts externes résultant de la pollution atmosphérique en France sont supérieurs à 37 milliards d’euros par an. A ce calcul sont intégrés non seulement la valeur intrinsèque d’une vie en bonne santé, mais aussi les coûts indirects pour l’économie. Ces coûts économiques directs se rapportent aux 12 millions de jours de travail perdus chaque année en raison des maladies liées à la pollution atmosphérique, avec les coûts s’y rattachant pour les employeurs de 1.685 M€/an, pour des soins de santé de plus de 143 M€/an et pour l’agriculture (pertes de récoltes) de 763 M€/an. On reste toutefois loin des 101 milliards d’€ d’impacts annuels évalués, en 2015, par la commission sénatoriale Aïchi-Husson.

De nombreux dépassements

Pour 2014, des dépassements des normes de la qualité de l’air de l’UE ont été enregistrés pour les concentrations de dioxyde d’azote (NO2) dans 19 zones de qualité de l’air, et pour les matières particulaires (PM10) dans 17 zones de qualité de l’air. Les objectifs sont également dépassés pour les concentrations d’ozone dans plusieurs zones de qualité de l’air.

 

 


[1] Des décomptes calculés par l’Agence européenne de l’environnement.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus