Aigles royaux contre éolienne: 1 million de $ d’amende

Le 25 novembre 2013 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'aigle royal protégé par une foi fédérale datant de 1918.
L'aigle royal protégé par une foi fédérale datant de 1918.
DR

95 ans après son édiction, une loi américaine visant à protéger les oiseaux migrateurs vient d’entrer en collision avec la modernité… L’électricien Duke Energy Renewables, qui exploite 176 éoliennes dans l’Etat du Wyoming, vient d’être condamné à verser un million de dollars d’amende (741.000 €) pour avoir entraîné la mort de près de 160 oiseaux (dont 14 aigles royaux), entre 2009 et 2013. Une décision de justice sans précédent, rapportée par le Los Angeles Times, qui a été prononcée par le département de la justice américain. «Cette affaire constitue la première poursuite menée en application de la loi sur les oiseaux migrateurs pour des oiseaux tués illégalement dans le cadre de projets éoliens», a déclaré un membre de l’administration fédérale dans un communiqué.

L’entreprise s’est engagée à installer des radars à courte portée du même type que ceux utilisés par l’armée pour détecter les missiles à l’approche, afin de détecter les aigles à proximité des pâles. Des biologistes seront également envoyés sur le terrain pour observer les oiseaux et, si nécessaire, fermer les sites temporairement.

400.000 oiseaux tués par an aux USA

Lors d’un séminaire organisé en 2010 par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) en partenariat avec l’Agence national de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et le ministère de l’écologie, un ornithologue américain était venu expliquer que pas moins de 440.000 oiseaux étaient tués par les éoliennes aux Etats-Unis chaque année. Mais ce chiffre est à relativiser. Les aéroports/avions, plates-formes pétrolières, tours de refroidissement, bâtiments (en verre), ou encore les lignes électriques haute tension font bien plus de victimes que les éoliennes. Sans compter la chasse, qui tue plusieurs millions de volatiles chaque année.

De 0 à 60 oiseaux par éolienne par an

La France édite un guide de l’étude d’impact sur l’environnement des parcs éoliens, qui détaille les mesures pour supprimer, réduire ou compenser les impacts d’un projet éolien sur l’avifaune. Le programme national «éolien–biodiversité» rappelle que «le taux de mortalité varie de 0 à 60 oiseaux par éolienne et par an en fonction de la configuration du parc éolien, du relief, de la densité des oiseaux qui fréquentent le site éolien, des caractéristiques du paysage du site éolien et de son entourage. La topographie, la végétation, les habitats, l’exposition favorisent certaines voies de passage, l’utilisation d’ascendances thermiques, ou la réduction des hauteurs de vol, ce qui peut augmenter le risque de collision».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus