Aides financières pour les restos non fumeurs

Le 12 mars 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Union des métiers de l’industrie de l’hôtellerie (UMIH) et le Syndicat national des hôteliers restaurateurs cafetiers traiteurs (SYNHORCAT) ont signé avec la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), une convention nationale d’objectifs. Cette convention permet à ces établissements de bénéficier de subventions pour leurs investissements destinés à l'amélioration de la prévention des risques professionnels. Ces aides financières sont accordées à deux conditions: l'établissement doit être entièrement non fumeur, et doit signer un contrat de prévention avec la Caisse régionale d'assurance maladie (Cram) ou la Caisse générale de sécurité sociale (CGSS). Par exemple, une aide financière pourra être apportée pour mettre en place des sols antidérapants de plain-pied dans les cuisines afin de limiter, voire éviter les chutes et glissades , mettre en place ou améliorer les moyens de manutentions manuelles susceptibles de diminuer les risques d’accidents et de maladies professionnelles, améliorer la ventilation, le captage des polluants ou encore l’éclairage dans les cuisines.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus