Agro-écologie: l’Europe valide ses premiers PDR

Le 12 décembre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Pologne compte 14 millions d'hectares de terres agricoles.
La Pologne compte 14 millions d'hectares de terres agricoles.
ESA

La Commission européenne a approuvé, ce 12 décembre, les trois premiers programmes de développement rural (PDR) parmi 118 programmes visant à améliorer la compétitivité du secteur agricole de l’Union, à préserver les campagnes et le climat, et à renforcer le tissu économique et social des communautés rurales pour la période allant jusqu'en 2020, indique un communiqué.

Les 118 programmes pluriannuels et opérationnels au niveau national ou régional bénéficient d'un soutien de l'Union d'un montant total de 95,6 milliards d’euros pour la période 2014-2020 par l’intermédiaire du Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader).

Doté de 860 millions, le PDR danois vise à accroître la part de l’agriculture biologique, à réduire l’utilisation de ressources naturelles et à abattre les émissions agricoles de GES, qui représentent 16% des rejets nationaux.

En formant 5.500 exploitants agricoles, le Royaume entend doubler la surface de terres cultivées selon les principes de l’agriculture biologique, soit 12% à terme de la surface agricole utile (SAU). Environ 3.300 éleveurs bénéficieront d’aides pour réduire les pollutions de leurs installations. Des forêts et des biotopes endommagés par l’agriculture seront restaurés. Copenhague espère pouvoir ainsi créer 1.700 emplois.

Avec un budget de 13,5 milliards, le programme polonais prévoit de restructurer les petites et moyennes exploitations spécialisées dans l’élevage et la production laitière. Des formations seront dispensées pour optimiser les traitements phytosanitaires. Enfin, 300 M€ financeront la reforestation de 82.000 hectares de forêts.

Avec 66% de ses citoyens qui résident dans l’espace rural, l’Autriche va consacrer d’importants moyens à la restauration des écosystèmes. Bénéficiant de 7,7 milliards de crédits, le programme autrichien prévoit d’aider des centaines de fermes à s’orienter vers l’agriculture biologique. 20.000 exploitations seront restructurées et devront atteindre des objectifs environnementaux et climatiques.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus