Agriculture bio: la Commission revoit sa copie

Le 14 juin 2017 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un logo en pleine révision.
Un logo en pleine révision.

Bruxelles a sabré deux dispositions controversées de la révision en cours du règlement européen sur l’agriculture biologique et devrait présenter une nouvelle version avant la fin du mois de juin.

Après trois ans de négociations, Bruxelles veut boucler le dossier de la révision du règlement européen sur l’agriculture biologique avant la fin de la présidence maltaise, le 30 juin prochain. Confrontée aux vertes critiques des professionnels de la bio, la Commission vient de lâcher du lest sur deux des trois points ‘chauds’ qui faisaient débat.

Cultures en bac et déclassements nationaux

Ainsi de l’autorisation de la culture en bac, autorisée dans les pays scandinaves, et qui aurait pu être généralisée. Principale crainte: voir se développer une production biologique hors-sol, en contradiction manifeste avec le lien au sol et la rotation des cultures. Exit, également, la possibilité laissée aux Etats d’adopter «des mesures de déclassement nationales». «Demain, la production biologique ne serait plus fondée sur le principe d’une obligation de moyens, rigoureusement contrôlée à tous les stades de la production, mais risque de se trouver réduite à de simples résultats d’analyse», dénonçait il y a quelques jours la Fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab), –qui craint toujours de voir s’installer des distorsions de concurrence, «chaque Etat membre étant libre de définir ses règles de déclassement indépendamment de ses voisins».

Des contrôles tous les deux ans?

Reste une disposition fort controversée: la possibilité d’espacer les contrôles sur site, aujourd’hui obligatoires une fois par an chez tous les opérateurs certifiés. «En introduisant la possibilité pour certains opérateurs de n’être contrôlés que tous les 24 mois, le projet de règlement se situe en recul par rapport au cadre actuel», dénonce la Fnab. Les ministres de l’agriculture européens devraient rapidement plancher sur un nouveau texte.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus