Agir contre les émissions autres que le CO2

Le 16 septembre 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les députés européens ont adopté, le 14 septembre, une résolution dans laquelle ils enjoignent la Commission européenne d’adopter un texte pour réduire les émissions des gaz fluorés qui détruisent la couche d’ozone.
 
Il n’y a pas que les émissions de dioxyde de carbone (CO2) qui sont dangereuses pour l’environnement, ont rappelé les députés. Les hydrofluorocarbures (CFC) et les hydrochlorofluorocarbures (HCFC), utilisés dans certains réfrigérateurs et systèmes de climatisation, sont des gaz qui, en montant vers la stratosphère, libèrent leur chlore et détruisent l'ozone à cause du contact avec les rayons UV.
 
De même, le noir de carbone (un composant de la suie), particule éphémère produite par l'industrie pétrolière ou la carbochimie, pollue l’air quand il est émis par les moteurs (diesels principalement) via les pots d'échappement. Une partie est également perdue sur les routes avec l'usure des pneus. Il s’agit d’un important facteur de réchauffement d'origine anthropique, après le dioxyde de carbone.
 
Richard Seeber (PPE, AT) et Theodoros Skylakakis (ADLE, GR) ont donc présenté une résolution afin que les mesures prises à l’égard de ces émissions soient renforcées. Il existe aujourd’hui un règlement de 2006 relatif à certains gaz à effet de serre fluorés, mais pour les auteurs de la résolution celui-ci n’a «pas répondu aux attentes». La législation sur les émissions polluantes des véhicules automobiles doit également être revue.
 
«L'action sur les CFC et le noir de carbone pourrait débuter d'ici 2 ou 3 ans et être bien engagée d'ici 5 à 10 ans», indiquent les députés qui précisent que la lutte contre ces émissions serait particulièrement peu coûteuse, «étant donné que le coût d'une réduction des émissions de CFC varie de 0,05 à 0,10 euro par tonne, tandis qu'il est de 13 € pour le carbone».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus