Afrique du Sud: un éléphant braconné au parc Kruger

Le 19 mai 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'éléphant sud-africain, de nouveau en danger
L'éléphant sud-africain, de nouveau en danger

Pour la première fois en 10 ans, un éléphant du parc national Kruger, en Afrique du Sud, a été victime du braconnage en raison de ses défenses en ivoire, a annoncé jeudi 15 mai l’organisme en charge de son exploitation.

Voilà qui fait craindre une reprise du braconnage dans un pays qui avait, semble-t-il, réussi à y mettre un terme. Selon Johan Jooste, qui dirige le corps des rangers sud-africains, la découverte de la carcasse a eu lieu au nord de la réserve, dans la région de Pafuri, alors que les rangers suivaient les traces de 4 hommes menant au Mozambique, pays limitrophe du parc.

Selon le directeur général du parc, Abe Sibiya, «étant donné la situation du continent quant au braconnage des éléphants, nous savions que c’était une question de temps avant que l’Afrique du Sud ne soit ciblée à son tour. Bien que nous concentrions largement nos efforts sur les rhinocéros, nous nous sommes également préparés à combattre la chasse à l’éléphant».

D’après le dernier recensement, effectué en 2012, l’Afrique du Sud compte environ 23.000 éléphants, dont 16.700 dans le parc Kruger. Avec une population estimée à 500.000 sur le continent africain, l’animal pourrait rapidement décliner dans la prochaine décennie, si le braconnage se maintient à ce niveau. En décembre 2013, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) estimait en effet que 22.000 d’entre eux avaient été abattus en 2012. Et les saisies d’ivoire ont atteint en 2013 un niveau record par rapport aux 25 dernières années.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus