Affrontement euro-danois à Bruxelles

Le 01 février 2007 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le commissaire européen de l’environnement a eu fort à faire, lundi 29 janvier, pour convaincre certains responsables européens de la pertinence de la future politique énergétique de l’UE, notamment en ce qui concerne les énergies renouvelables. Au cours de son discours prononcé à l’occasion d’une conférence sur les énergies renouvelables (ENR), Stavros Dimas a rappelé que les deux grands piliers de cette politique étaient la production de 20% de l’énergie européenne grâce aux «énergies vertes», d’ici 2020, et la réduction d’un cinquième des émissions de CO2. Deux objectifs qui ne satisfont pas pleinement Copenhague. Lors de la même réunion, le vice-secrétaire d’Etat danois à l’énergie et aux transports a rappelé le commissaire grec à la réalité. «Nous devons réaliser que la plupart des pays de l’UE atteignent à peine le tiers de l’objectif fixé. Aussi devons-nous être réalistes», a expliqué Hans Jorgen Koch.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus