Affichage environnemental : c’est parti!

Le 01 juillet 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

A partir du 1er juillet, les consommateurs, en faisant leurs courses, découvriront l’affichage environnemental des produits de grande consommation. Progressivement, d’aujourd’hui à décembre, des centaines de produits, commercialisés en rayon ou sur internet, seront accompagnés d’une étiquette détaillant leur impact écologique sur le climat, l’eau, l’air ou la biodiversité. (Voir l’article du JDLE sur l’affichage environnemental.)

Cette expérimentation a valeur, dans un premier temps, de pédagogie vis-à-vis des consommateurs. Elle doit leur permettre de prendre conscience que la fabrication, le transport et la distribution d’un produit exercent une pression sur l’environnement. Elle sert aussi de test pour les entreprises qui vont ainsi valider, auprès de leurs clients, la clarté de leur affichage et la pertinence des critères environnementaux retenus.

Cet affichage doit porter sur le couple produit -emballage, être basé sur une approche multi critères et considérer l’ensemble du cycle de vie du produit. Pour répondre à cet objectif, une plate-forme générale sur l’affichage environnemental encadrée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et l’Association française de normalisation (AFNOR) a été initiée. Sa mission est de mettre en place une méthode simplifiée d’évaluation des impacts environnementaux et d'explorer les différentes possibilités pour un format de restitution, c’est-à-dire évaluer la visibilité et la lisibilité des différents supports de communication.

Car, pour être utile, l’affichage environnemental devra être clair, fiable et cohérent, rappellent les associations de consommateurs et de défense de l’environnement. Il s’agit d’éviter le greenwashing, dont se méfie déjà une grande partie de la population.

«A terme, l’information environnementale doit devenir une incitation», indique Nathalie Kosciusko-Morizet. Et la ministre de l’écologie de rajouter: «J'attends de l'affichage qu'il donne l'envie et les moyens aux consommateurs d'orienter leurs achats vers les produits les plus vertueux, qu'il contribue à renforcer la compétitivité du ‘fabriqué en France’, via une production de proximité et de qualité, et qu'il aide les entreprises à s’engager dans la croissance verte. J’appelle les Français à participer dès la rentrée à ce testing grandeur nature, pour nous aider à élaborer l’affichage le plus percutant».

 
Management environnemental et éco-produits (Ademe)
http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=96&m=3&catid=23735


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus