Aérosols organiques: une réaction entre végétation et pollution

Le 22 décembre 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Atlanta sous la pollution
Atlanta sous la pollution
DR

D’où viennent les aérosols organiques secondaires? D’une réaction chimique entre les composés organiques volatiles issus de la végétation d’une part, les oxydes d’azote et le dioxyde de soufre d’autre part, révèle une étude publiée lundi dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (Pnas).

Jusqu’alors incertaine, l’origine de ces particules fines vient de trouver un début de réponse grâce aux mesures réalisées par l’équipe de Nga Lee Ng, du Georgia Institute of Technology d’Atlanta, dans le sud-est des Etats-Unis.

Confirmant des résultats obtenus en laboratoire, les chercheurs montrent que les aérosols organiques secondaires sont le fruit d’une réaction entre les émissions des arbres et des polluants d’origine humaine.

Par des réactions d’oxydation, le dioxyde de soufre agirait ainsi sur les particules à base d’isoprène, tandis que les oxydes d’azote réagiraient avec celles à base de monoterpènes.

Jusqu’à 49% des PM1

Et le phénomène est loin d’être anecdotique: «durant l’été, le dioxyde de soufre et les oxydes d’azote génèrent dans le sud-est des Etats-Unis entre 43% et 70% des aérosols organiques, soit 29% à 49% de particules de moins d’un micromètre présents dans l’air», expliquent les chercheurs.

Bonne nouvelle, la pollution par le dioxyde de soufre et par les oxydes d’azote sont en baisse, ce qui devrait réduire la production d’aérosols organiques secondaires, qui comme d’autres particules fines, sont un danger pour la santé publique.

Reste à savoir si d’autres facteurs ne prendront pas le relais, par exemple l’oxydation par la lumière ou par l’ozone. Si ces processus génèrent moins d’aérosols organiques secondaires, les particules engendrées «pourraient avoir des propriétés différentes et méritent d’autres études», concluent les chercheurs.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus