- 

Aéroports parisiens: étude sur la santé des riverains

Le 21 décembre 2007 par Agnès Ginestet
>  ,
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un dispositif de surveillance de l'impact du trafic aérien des trois plates-formes aéroportuaires franciliennes (Charles de Gaulle, Orly et Le Bourget) sur la santé des populations riveraines va être mis en place. Le préfet d'Ile-de-France et de Paris Pierre Mutz en a confié la réalisation au coordonnateur scientifique de la cellule interrégionale d'épidémiologie d'Ile-de-France (Cire) Hubert Isnard. Inscrit dans les objectifs du plan régional santé environnement (PRSE), ce dispositif servira à mesurer dans le temps l'état de santé des riverains, et ses travaux seront suivis par un comité de pilotage associant Etat, élus, associations, professionnels et scientifiques.

Le volet environnemental  mené avec les observatoires du bruit et de l'air Bruitparif et Airparif «permettra d'estimer les expositions des riverains au bruit et à la pollution atmosphérique selon leur origine (trafic aérien, trafic routier, trafic ferroviaire)». Le volet épidémiologique consistera à mesurer l'impact du bruit et de la pollution atmosphérique sur la santé des riverains en se basant sur des indicateurs comme les crises d'asthme et les troubles du sommeil.

Airparif a dans ce cadre annoncé le 20 décembre le lancement d'une étude pour actualiser les niveaux de dioxyde d'azote (NO2) mesurés à proximité de l'aéroport de Roissy. Une précédente campagne avait eu lieu en 2002. Les résultats obtenus à partir de 120 sites de mesures répartis sur 23 communes seront disponibles après la fin d'été 2008.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus