Aéronautique : l’Occitanie veut éviter le crash

Le 07 juillet 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Airbus va supprimer 15.000 postes en Europe.
Airbus va supprimer 15.000 postes en Europe.

Le conseil régional de la région Occitanie a présenté, vendredi 3 juillet, un plan de sauvetage de 100 millions d'euros pour 2020 et 2021. Objectif : soutenir l’emploi et la recherche dans l’aéronautique.

 

Miné par la crise, l'avionneur Airbus a annoncé, la semaine dernière, un plan de 15.000 suppressions de postes en Europe, dont 5.000 en France et 3.500 rien qu’à Toulouse. Pour éviter que ce type d’annonces ne deviennent une fâcheuse habitude, le Conseil régional de la région Occitanie a annoncé un plan d’urgence de 100 millions d'euros (M€). Il vient en complément des 15 milliards d’euros (Mds €) prévus par le plan de relance du gouvernement destiné à l’aéronautique. Ainsi qu’au 200 M€ du plan régional d'aide à la sous-traitance (ADER).

Limiter la casse

La région distribuera une enveloppe de 35 M€ pour le maintien dans l'emploi et la formation. Avec notamment la création d’un fonds régional de sauvegarde et de développement de l’emploi dans les territoires (15 M€). Il permettra, entre autres, de financer à 100% les coûts des formations des demandeurs d’emplois dans la filière. La région souhaite aussi préparer les organismes de formation aux métiers et à l'industrie du futur, en dotant de 10 M€ le Pacte régional d'investissement dans les compétences.

Avion vert

A l’image de son grand frère à 15 Mds €, le plan de la région Occitanie renferme un important volet innovation. « Cet axe mobilisera un budget de 43 M€ dont 20 M€ pour accompagner les entreprises de la filière dans leur transformation et 23 M€ pour soutenir la R&D et l’innovation ». La région veut que ce Plan de relance contribue au développement et à la structuration d’une filière régionale des mobilités aériennes innovantes leader en Europe.

«L’impact de l’aérien sur le climat intègre également tout l’écosystème de l’avion : gestion d’aéroport et intermodalités, baisse des nuisances sonores aéroportuaires, process de fabrication, logistique industrielle, recyclage des avions, solutions de démantèlement plus écologiques». Dans ces domaines, la région Occitanie assure disposer des compétences, que ce plan viendra renforcer. En parallèle seront lancés des appels à manifestation d'intérêt (AMI) sur l'aviation verte pour les PME et les ETI, «en complémentarité des programmes européens Clean Aviation, Green Deal, SESAR et national CORAC, qui se révèlent difficiles d’accès pour les entreprises de petite taille».