Adaptation: les militaires US n’en font pas assez

Le 15 décembre 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'armée US compte 600 bases outre-mer.
L'armée US compte 600 bases outre-mer.
US Navy

Un rapport de la Cour des comptes américaine souligne la vulnérabilité des bases US à certaines conséquences du réchauffement climatique.

 

C’est presque une histoire de fou. Il y a une quinzaine d’années, les stratèges américains ont été les premiers à s’inquiéter des possibles effets sur la sécurité internationale du réchauffement climatique. Aujourd’hui, alors que le président américain considère les changements climatiques comme une arnaque, le Congrès US, tenu par les partisans de Donald Trump, estime que l’armée US ne se prépare pas assez aux conséquences du… Global Warming.

Un sacré propriétaire. Les armées américaines disposent de plus de 600 bases hors des Etats-Unis. Un parc immobilier dont la valeur est estimée (hors matériel) à 158 milliards de dollars (134 Md€).

L’histoire est évidement un peu plus complexe. Saisi par des sénateurs démocrates (dont Bernie Sanders, le candidat malheureux à la présidentielle de 2016), le Governement Acountability Office (GAO) a évalué la politique d’adaptation des bases américaines situées outre-Mer. Les auditeurs ont visité des bases navales, aériennes et terrestres, en Europe, dans le Pacifique et en Asie.

Déchets nucléaires

Verdict: peut mieux faire. Le rapport du GAO souligne dans un premier temps la vulnérabilité d’une cinquantaine d’installations. Une base des îles Marshall[1], servant aux essais des missiles balistiques, a déjà été inondée à deux reprises, endommageant des bâtiments et des radars. A quelques encablures, l’île d’Eniwetok abrite un site de stockage de déchets hautement radioactifs, dont la submersion n’est qu’une question de temps.

Inondation et vagues de chaleur

Au Moyen-Orient, les GI’s doivent réduire le nombre de leurs sorties pour ne pas succomber aux fortes chaleurs estivales. De nombreuses bases européennes sont inondées de plus en plus fréquemment depuis une décennie, soulignent les rapporteurs. En Afrique, les inondations violentes mettent à mal les ouvrages de protection des installations militaires US. «Ce qui peut compromettre notre action contre le terrorisme.»

En 2016, un rapport de l’union des scientifiques concernés estimait que 128 bases militaires, situées aux Etats-Unis cette fois, étaient directement menacées par la montée du niveau de la mer.

 



 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus