Adaptation: Grande-Scynthe conteste le Pnacc 2 devant le Conseil d’Etat

Le 06 mars 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Grande-Scynthe craint les conséquences de la montée de la mer.
Grande-Scynthe craint les conséquences de la montée de la mer.
VLDT

 

L’offensive juridique contre le laxisme climatique de l’Etat français se poursuit. Moins de trois mois après avoir déposé un recours gracieux auprès du ministère de la transition écologique, le maire de Grande-Scynthe (Nord) récidive.

 

Dans un communiqué mis en ligne ce 6 mars, Damien Carême annonce avoir déposé, il y a quelques jours, un recours en annulation du second plan national d’adaptation au changement climatique (Pnacc 2).

 

Sommairement présenté le 20 décembre 2018 par le ministre de la transition écologique, le Pnacc «ne comporte aucune mesure chiffrée, ni aucun moyen juridique et financier de nature à permettre réellement une adaptation de nos concitoyens aux changements considérables liés au changement climatique qu’ils vont devoir vivre», indique le communiqué.

 

En octobre 2018, Grande-Scynthe, avec d’autres collectivités et des ONG, avait interpellé le pétrolier Total pour l’obliger à publier sa cartographie des risques climatiques.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus