Action syndicale: des rivières vertes (de colère)

Le 26 avril 2016 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
A Annecy, le Thiou repeint en vert
A Annecy, le Thiou repeint en vert
Intersyndicale de l'environnement

A l’ouverture de la 4ème Conférence environnementale, lundi 25 avril, plusieurs rivières de France se sont parées de vert. A l’origine de ces rejets (prétendument inoffensifs) de fluorescéine, une action de l’Intersyndicale de l’environnement, qui proteste contre la dégradation des conditions de travail des agents.

En tout, ce sont 12 rivières qui ont fait les frais de cette action syndicale, dans plusieurs départements dont l’Ardèche, l’Aude, la Haute-Savoie (dans le Thiou, qui traverse Annecy), l’Orne, le Calvados, le Gard, l’Ille-et-Vilaine et le Finistère. Sans risque environnemental, le produit employé, la fluorescéine, est utilisé par les agents de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) pour repérer les fuites dans les canalisations ou mesurer le débit des cours d’eau.

Lancée en ouverture de la 4ème Conférence environnementale, qui s’achève mardi 26 avril, cette opération «rivières vertes» vise à alerter le public sur «l’état de délabrement du service public de l’environnement», indique l’Intersyndicale de l’environnement. Dans une lettre ouverte, elle pointe «des baisses constantes de moyens (…) depuis plusieurs années» et «un manque de reconnaissance des agents».

Craintes sur l’AFB

«La réalité, c’est 300 emplois supprimés à l’ONCFS [Office national de la chasse et de la faune sauvage] en 10 ans, soit 15% des effectifs. Pour 2016, encore 76 suppressions d’emplois sont prévues dans les établissements publics de protection de l’eau et de la biodiversité. Pour l’AFB [la future Agence française de la biodiversité], le plafond d’emplois par fusion des entités intégrées (…) serait au 1er janvier 2017 de 1.080 et non plus de 1.200, comme chiffré dans l’étude d’impact gouvernementale de 2013 du projet de loi sur la biodiversité», poursuit l’intersyndicale.

A-t-il été ému par le vert des rivières? En ouverture de la Conférence environnementale, le président de la République, François Hollande, a sous-entendu que l’AFB, prévue par le projet de loi biodiversité (en deuxième lecture au Sénat du 10 au 12 mai), bénéficierait de moyens supplémentaires, aussi bien en personnel qu’en crédit d’intervention.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus