Accords sur les emballages, les ampoules à incandescence et les pneus usagés

Le 24 octobre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Ampoules à incandescence et emballages ont fait l’objet de deux conventions, signées jeudi 23 octobre au Meeddat avec les professionnels de ces secteurs. La première, signée par la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), la Fédération des magasins de bricolage (FMB), l’éco-organisme en charge de la filière des ampoules basse consommation Récylum, EDF et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), prévoit de retirer progressivement les ampoules à incandescence du marché entre le 30 juin 2009 et le 31 décembre 2012. Et de les remplacer par les ampoules basse consommation. Fin 2009, ces ampoules devront occuper trois-quarts des rayons, au lieu de la moitié actuellement. La semaine dernière, les députés avaient adopté un amendement dans le cadre du projet de loi Grenelle I visant à retirer ces ampoules en 2010. Cette mesure devrait faire économiser 8 térawattheures par an, deux fois la consommation annuelle du Grand Paris, selon le ministre chargé de l’environnement Jean-Louis Borloo.

Une seconde convention a été signée par les entreprises de l’agroalimentaire et l’éco-organisme Eco-emballages, en charge de la filière des déchets ménagers d’emballages. Cette convention vise à réduire le poids des emballages et augmenter leur taux de recyclage jusqu’à 75%. D’ici 2012, 17 millions de tonnes de matières premières et 11 millions de tonnes de CO2 devraient être économisées.

Enfin, une charte de reprise des pneumatiques usagés en déchèterie a été signée, mercredi 22 octobre, entre l’organisme regroupant les producteurs de pneumatiques Aliapur, l’Association des maires de France (AMF), le Cercle national du recyclage et Amorce. La charte résout un problème inhérent à la filière des pneus usagés, qui concerne 3% du gisement: le décret (1) relatif à l’élimination des pneus usagés dispose que seul un quota de pneus usagés triés par les collectivités peut être collecté gratuitement. Ce quota est défini selon les quantités de pneus mises sur le marché l’année précédente. Un quota atteint dès septembre. Aliapur s’engage donc désormais à collecter gratuitement ces pneus usagés, quand bien même le quota annuel serait dépassé.

(1) Décret 2002-1563 du 24 décembre 2002 relatif à l’élimination des pneumatiques usagés


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus