Accord nucléaire entre EDF Veolia

Le 26 juin 2018
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les réacteurs UNGG sont très difficiles à démanteler.
Les réacteurs UNGG sont très difficiles à démanteler.
EDF

L’électricien confie au groupe spécialisé dans le traitement des déchets le démantèlement de ses six réacteurs UNGG.

EDF et Veolia ont annoncé mardi 26 juin la conclusion d’un accord de partenariat dans le démantèlement des centrales nucléaires et le traitement des déchets radioactifs.

Le volet démantèlement concerne les six réacteurs de la filière uranium naturel graphite gaz (UNGG) pour lesquels EDF n’a pas de solution technique.

Les réacteurs issus de cette technologie sont très complexes à démanteler et le processus pourrait aller au-delà de 2100, selon l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

robots découpeurs

Veolia apportera ses compétences en robotique pour pouvoir découper et extraire des composants du coeur des réacteurs à distance, indique le communiqué. 
L'autre volet de l'accord porte sur la vitrification des déchets radioactifs de faible et moyenne activité. Veolia a en effet développé une technologie permettant leur conditionnement dans une matrice de verre.

En 2013, Veolia avait déjà conclu un accord du même typeavec le CEA. 



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus