Accord de Paris: Ban Ki-moon veut accélérer les ratifications

Le 20 juillet 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Ban Ki-moon appelle les Etats à ratifier l'accord de Paris avant la fin de l'année
Ban Ki-moon appelle les Etats à ratifier l'accord de Paris avant la fin de l'année

Les chefs d’Etat sont invités à déposer leur instrument de ratification le 21 septembre prochain au siège de l’ONU à New York.

 

19. C’est le nombre de pays qui ont, à ce jour, ratifié l’Accord de Paris. Comme celui-ci n’entrera en vigueur que 30 jours après 55 ratifications, représentant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, le secrétaire général des Nations unies a décidé d’accélérer le pas. «Je vous invite à accélérer le processus propre à votre pays pour une ratification de l’Accord avant la fin de l’année», écrit Ban Ki-moon. «Son entrée en vigueur sera la prochaine étape de notre voyage collectif vers un futur résilient et moins carboné», poursuit-il.

Parmi les 19 premiers pays, on trouve la France, pays d’hôte de la COP 21, la Norvège, ainsi que des petits Etats insulaires comme Fiji, Palau, Seychelles et Tuvalu. Ensemble, ceux-ci représentent moins de 1% des émissions mondiales.

De leur côté, les Etats-Unis et la Chine ont annoncé qu’ils procèderaient à la ratification avant la fin de l’année.

 

Transformer l’essai

 

Au 29 juin, 178 Etats avaient signé l’Accord de Paris, dont 175 lors d’une cérémonie organisée à New York le 22 avril dernier. C’est pourquoi Ban Ki-moon souhaite retrouver cet élan collectif en invitant les pays signataires à transformer l’essai. Au total, 195 Etats l’avaient adopté lors de la COP 21, à Paris, en décembre dernier.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus