Accidents industriels: des chiffres stables en 2015

Le 19 septembre 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
926 accidents dans les ICPE.
926 accidents dans les ICPE.
DR

Le ministère du développement durable recense les accidents industriels à travers le pays. 1.340 cas ont été répertoriés en 2015. Un retour d’expérience nécessaire pour les industriels et le grand public.

1.340. C’est le nombre d’accidents industriels enregistrés en 2015 dans la base de données ARIA (pour Analyse, recherche et information sur les accidents technologiques). Réalisé à partir des rapports des services de secours ou de contrôle et de la presse, cet inventaire est gratuitement à la disposition du public. Des retours d’expérience essentiels, qui traitent aussi bien des actes de malveillance dans les installations industrielles, du risque d’incendie et d’explosion dans les silos à bois, des produits chimiques usuels, des canalisations de transport, des accidents aux effets transfrontières ou encore d’événements technologiques déclenchés par les phénomènes naturels.

Malveillance ordinaire

Ce qu’il est commun d’appeler la «malveillance ordinaire», qui vise les marchandises, reste stable: ce sont 4% des cas recensés. Les conséquences peuvent être lourdes au plan environnemental et économique, avec notamment une pollution de l’environnement dans un cas sur deux et des pertes financières (travaux de réparation, pertes d’exploitation, chômage technique...) dans plus de quatre cas sur cinq. Les causes sont bien connues: contrôle d’accès insuffisant, absence de surveillance en période ‘hors activité’, absence de mise en sécurité des sites fermés, équipements vulnérables mal protégés, signaux précurseurs non pris en compte.

Accidents dans les déchets

926 accidents ou incidents ont été recensés dans les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), avec une prévalence forte pour les incendies, les rejets de matières dangereuses et les explosions, qui peuvent être parfois observés lors d’un même accident. A noter: un nombre d’accidents particulièrement élevé dans le secteur du traitement des déchets (+65% par rapport au nombre moyen d’accidents des 10 années précédentes) et les conséquences de canicule de juillet 2015 (tout particulièrement dans le secteur de la collecte, du traitement et de l’élimination des déchets qui représente la moitié des accidents liés aux fortes chaleurs).

10 morts pour les ICPE

Dix accidents mortels ont été recensés en 2015 au titre des ICPE. Sept décès sont liés à une chute: chute de hauteur, dans une fosse à lisier, dans une réserve incendie, dans une cuve ou dans un silo. Deux autres sont dus à des explosions générées par la décomposition d’un produit chimique et à un contact eau/métal en fusion. Le dernier est occasionné par la chute d’une pièce métallique. Mais ce sont des blessures légères qui constituent l’essentiel des conséquences humaines.

7 morts pour les matières dangereuses

Le transport de matières dangereuses a donné lieu à 159 événements: 61% sont survenus sur la route ou au sein d’une ICPE (28%), ou en mer (0,6%). 40% des accidents ont des conséquences humaines: on déplore 7 décès, dont 3 conducteurs (6 dans des accidents de la route, 1 par chute du chauffeur dans sa citerne). 59 événements ont conduit à un total de 95 blessés, dont 23 par la matière transportée. Les causes varient: accidents de la route (37%), actions humaines inappropriées (29%), conditions météorologiques défavorables (4%), des mélanges de produits incompatibles (4%) ou bien des pannes de matériels de transport (4%).

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus