Accident de grue dans le Nord: les experts au travail

Le 19 janvier 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Trois mois après les deux accidents de grue qui ont tué deux jeunes filles en octobre dernier dans la région nantaise et en Savoie, un nouvel accident a eu lieu à Valenciennes tuant un homme mercredi dernier. Les causes météorologiques ont été écartées mais les circonstances demeurent encore mystérieuses.

Suite à la chute d'une grue de 21 mètres qui a fait un mort et plusieurs blessés sur un chantier du groupe Rabot Dutilleul à Valenciennes, le procureur de la République de Valenciennes devrait ouvrir une information contre X. «Cela devrait permettre au juge d'instruction d'ordonner des compléments d'expertise. Il s'agit d'une sécurité. Toutefois, une mise en examen n'est pas à l'ordre du jour», explique Jean-Louis Babelaere, substitut du procureur qui était de permanence au moment des faits.

La grue est tombée le mercredi 12 janvier mais les causes de l'accident restent inconnues. «Les conditions météorologiques ne sont pas en cause», estime Jean-Michel Michalak, chef de cabinet du sous-préfet. «On sait aussi que la grue n'était pas en surcharge et le sol ne semble pas en cause. Nous cherchons donc des indices au niveau de l'installation», indique Jean-Louis Babelaere. Pour cela, le bas de la grue a été mis sous scellés. De son côté, la société Rabot Dutilleul attend les rapports des experts, dont celui de l'assurance, pour s'exprimer. Le maître d'oeuvre a toutefois assuré avoir respecté les consignes de sécurité.

Cet accident fait suite à deux accidents de grue qui ont eu lieu en octobre 2004. Le 8, une grue s'est effondrée dans une cour d'école à Bellentre (Savoie) tuant une fillette de 8 ans. Et le 20 octobre, une collégienne de 12 ans a été tuée par la flèche d'une autre grue alors que l'engin était en cours de démontage sur un chantier à Rézé (Loire-Atlantique). Dans l'accident de Valenciennes, le mort et les blessés étaient tous des ouvriers travaillant sur le chantier. A la suite du premier accident, la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) avait édité de nouvelles recommandations sur l'installation et l'usage des grues de chantier. Identifiant le vent comme le risque principal, le guide souligne que le non respect des systèmes de sécurité reste une cause importante d'accident.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus