Abu Dhabi s’offre une centrale solaire géante à bas coût

Le 28 juin 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La centrale affichera une puissance de 800 MWc.
La centrale affichera une puissance de 800 MWc.
First Solar

L’Emirat prévoit de mettre en service 5 GWc de capacités solaires d’ici à 2030.

Cela n’a pas trainé. Six mois après avoir reçu 5 propositions fermes pour la construction de la plus importante ferme photovoltaïque de l’Emirat, Abu Dhabi a fait son choix, lundi 27 juin.

C’est un consortium émirati-espagnol, mené par le groupe Masdar, qui a fait la meilleure offre. La Dubai Electricity and Water Authority (Dewa) va donc lui confier la construction et l’exploitation de la phase 3 du parc solaire Mohammed bin Rashid Al Maktoum. D’une capacité de 800 mégawatts crête, il devra entrer en fonction dès 2020.

Le solaire le moins cher du monde

C’est le coût de production avancé par Masdar et ses alliés espagnols (Gransolar Group et Fotowatio Renewable Ventures) qui a fait la différence: 2,99 cents le kilowattheure. Du jamais vu! Le précédent record du monde était détenu par un projet conclu au Mexique, ce printemps: 15% plus cher.

L’Emirat prévoit de produire le quart de son électricité par des énergies propres d’ici 2030, dont 5.000 MWc de capacités solaires. Le montant total de l’investissement est estimé à 14 milliards de dollars (12,6 Md€).

La Dewa dispose déjà de 13 MWc et vient de lancer la construction de la phase 2 du parc Mohammed bin Rashid Al Maktoum (200 MWc). L’appel d’offres portant sur le 4e tronçon (1.000 MWc) doit être lancé dans les prochaines semaines. 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus