Abou Dhabi s’offre la plus grande centrale solaire à concentration du monde

Le 09 juin 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

C’est le deuxième succès des Emirats arabes unis en matière d’énergie verte. Dix-sept mois après avoir décroché le siège de l’Agence internationale des énergies renouvelables (Irena, selon l’acronyme anglais), le plus grand des Emirats récidive. Mercredi 9 juin, le producteur de pétrole a annoncé la signature d’un accord portant sur la construction de la plus grande centrale solaire à concentration du monde. Baptisée Shams 1, cette installation sera érigée à Madinat Zayed, à 116 kilomètres au sud-ouest de la capitale de l’Emirat. Financée par une co-entreprise détenue par Masdar (60 %), Total (20 %) et Abengoa Solar (20 %), cette centrale sera celle de tous les records. Composée de 768 réflecteurs paraboliques, elle s’étendra sur une surface de 2,5 km2. Sa capacité de production est estimée à 100 mégawatts crête (MWc).

 

Utilisée depuis de nombreuses années aux Etats-Unis et en Espagne, la technologie du solaire thermodynamique est éprouvée. Son principe est simple : des miroirs paraboliques concentrent l’énergie solaire sur un tube contenant un fluide caloporteur. Avec la chaleur emmagasinée (400°C), la centrale produit de la vapeur à haute pression qui fait tourner une turbine, ce qui produit de l’électricité. Pour que la production de courant soit toujours à puissance nominale (le soleil ne brille pas toujours des mêmes feux à toutes les heures du jour…), Shams 1 sera couplée à une petite turbine à gaz. Prévue pour entrer en service au troisième trimestre 2012, la centrale devrait injecter sur le réseau électrique 231 gigawatts par an, dont 70 % effectivement produits par l’énergie du soleil.

 

Prudents, ses promoteurs ont fait accréditer ce projet par le bureau exécutif du mécanisme de développement propre (MDP). Il pourra donc générer, chaque année, 174.800 unités de réduction d’émission certifiées (Urce, l’unité de compte du MDP). Des crédits carbone qui pourront être cédés sur le marché mondial ou utilisés dans le cadre du marché européen du carbone.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus