A Vannes, Michelin carburera à l’hydrogène vert

Le 11 mars 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le site industriel de Michelin à Vannes
Le site industriel de Michelin à Vannes
Engie Solutions

Le 6 mars, Engie, Morbihan Energies, Michelin et la SEM 56 ont créé la société Hygo afin de piloter l’installation et l’exploitation d’une centrale d’hydrogène vert dans le Morbihan.

 

C’est en Bretagne, à Vannes (56), dans une usine de Michelin, que va être installée une centrale de production d’hydrogène vert. Un investissement qui s’élève à 4,6 M€.

Destination double

La centrale produira entre 250 kilogrammes (kg) et 300 kg d’hydrogène vert quotidiennement. 15 % alimenteront le site de Michelin. Le reste sera acheminé vers une station de recharge pour véhicules légers et poids lourds.

D’une puissance de 500 kW, l’électrolyseur sera alimenté en électricité d’origine renouvelable. Engie livrera le courant vert directement acquis auprès d’exploitants de parcs éoliens, de fermes photovoltaïques et de centrales hydroélectrique, grâce à des contrats d’achat à long terme (PPA). L’électrolyseur entrera en service courant 2021D’ici là, l’hydrogène (pas nécessairement vert) continuera d’être importé par camion.

Premier pas

Via cette nouvelle société, Hygo, Morbihan Energies et Engie Solutions compte bien développer l’hydrogène vert en Bretagne «Cette société de projet a ainsi vocation à déployer les infrastructures de mobilité hydrogène et en favoriser les usages sur le territoire, au service des industriels et du public», confirme Engie Solution.

La centrale est lauréate de l’appel à projets Eco-systèmes de mobilité hydrogène portée par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Elle a bénéficié d’un soutien financier de 780 k€. «L’Ademe accompagnera également les futurs acquéreurs de véhicules hydrogène utilisant cette station de recharge dans le cadre d’une enveloppe globale de 992.000€», précise Engie.