A Strasbourg, on va bientôt consommer de l'hydrogène produit à partir de la biomasse

Le 04 septembre 2019 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Philippe et Marc Haffner
Philippe et Marc Haffner

L'Alsace accueillera, en 2021, une unité de production d'hydrogène à partir de biomasse, a annoncé mardi le 27 août, le distributeur de gaz local R-GDS et la PME Haffner Energy.

Première mondiale. Une unité de production d'hydrogène à partir de biomasse, sera mise en service en 2021 à Strasbourg. Elle prendra ses quartiers dans les ateliers de R-GDS implantés à la Meinau, en partenariat avec l’entreprise Haffner Energy, en charge de produire la molécule. Philippe Haffner, président de Haffner Energy nous en dit plus.


Que fait Haffner Energy ?
Haffner Energy est issue du bureau d’études intégré Soten et existe depuis 2015. Nous produisons de l'hydrogène propre à partir de biomasse, destiné à la mobilité. Mais cela fait 30 ans que nous nous intéressons à la valorisation énergétique de la biomasse.


Qu'est ce qui différencie votre mode de production d'hydrogène des autres ?
Notre matières premières sont des rémanents de bois comme des branches, des feuilles etc., tout ce qui n'est pas utilisé par l'industrie. Nous en faisons des plaquettes que nous transformons ensuite en hydrogène. Le procédé, baptisé Hynoca, est différent des deux techniques actuelles que sont la transformation d'énergie fossile (méthane) et l'électrolyse de l'eau. Il s'agit d'un processus de thermolyse (chauffage) de la biomasse et de gazéification, qui permet d'obtenir de l'hydrogène renouvelable en piégeant le carbone. Nous pouvons aussi utiliser ce procédé avec des déchets agricoles, du lisier, et à terme des ordures ménagères.


Quelle sera la capacité de l'usine ?
Cela fait des années que nous savons produire de l'hydrogène à partir de la biomasse. Mais c'est la première fois que nous le faisons à échelle industrielle. Notre capacité de production sera de 650 kg d’hydrogène par jour.


A quoi cet hydrogène servira-t-il ?
Il alimentera probablement une trentaine de bus en Alsace. Mais Rien n'est encore acté. Il pourrait aussi bien servir à des taxis, ou à des trains. Concernant les trains d'ailleurs, l'annonce récente faite par la SNCF de la commande de 15 rames Alstom fonctionnant à l'hydrogène concerne directement la région Grand-Est. Elle devrait accueillir certaines de ces rames. Et notre hydrogène lui, sera disponible, pour cela où d'autres usages liés à la mobilité ou même industriel.
 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus