A Naples, les décharges illégales tuent

Le 06 janvier 2016 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Terra dei Fuochi
La Terra dei Fuochi

Les décharges illégales de la «Terre des feux» («Terra dei fuochi»), dans la province de Naples, sont non seulement une plaie environnementale, mais un fardeau sanitaire pour la population. Publié le 31 décembre, un rapport officiel italien révèle un risque surélevé de cancers chez les riverains.

Le sujet a été rendu célèbre par le journaliste Roberto Saviano: publié en 2006 en Italie, son livre «Gomorra» décrivait la collusion entre industriels du nord de l’Italie et mafia napolitaine (la Camorra) afin d’enfouir, en toute illégalité, des déchets toxiques dans le sud de l’Italie. Première victime de ce scandale environnemental, la région de Naples en Campanie.

Dans cette grande métropole du Mezzogiorno, on ne décolère pas contre ces décharges illégales, accusées de rendre malade la population. A raison, comme le confirme le rapport publié le 31 décembre par l’Institut supérieur de la santé (ISS), saisi par le parlement italien.

+85% de cancers du foie

Menés sur les 55 communes de la Terra dei Fuochi, qui se répartissent entre les provinces de Naples et de Caserte, ces travaux révèlent un risque accru de plusieurs cancers par rapport à la population générale italienne. Toutes localisations cancéreuses confondues, le sur-risque est de 10% chez les hommes, 9% chez les femmes.

Dans le détail, certains cancers atteignent des taux très nettement accrus. Chez l’adulte, les communes concernées dans la province de Naples souffrent d’un risque surélevé de cancer du foie (+85%), du larynx (+36% chez les femmes), du poumon (+17% chez les hommes), mais aussi de cancers de l’estomac, de la vessie, du sein, du rein ainsi que de lymphomes non hodgkiniens.

La situation est encore plus critique chez les enfants: à Naples, les 0-14 ans voient leur risque de tumeur cérébrale augmenter de 42% par rapport à la population générale, et même de 128% chez les enfants de moins d’un an!



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus