A Naples, la mozzarella est aux dioxines

Le 25 mars 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La crise des déchets à Naples (Italie) connaît un nouveau rebondissement, alimentaire celui-là. 66 élevages de bufflonnes ont été mis sous séquestre, jeudi 20 mars, par les services sanitaires de la région de Naples, en raison du taux élevé de dioxines dans le lait servant à fabriquer la mozzarella. L'information est probablement à mettre en lien avec la crise des déchets que connaît la région de Naples depuis fin décembre (1).

Bon nombre des bufflonnes des 79 élevages contrôlés paissent sur des zones où des déchets toxiques ont été déversés ces dernières années. Depuis janvier 2007, 165 établissements produisant du lait et des produits laitiers ont été contrôlés: 25 d'entre eux ont des produits présentant des taux de dioxine élevés. Ils avaient reçu du lait provenant des 66 élevages mis sous séquestre.

Les autorités ont affirmé qu'il était possible de continuer à manger de la mozzarella «sans problème grâce au système de contrôle des services sanitaires».



(1) Voir les articles du JDLE «Une ‘tragédie des déchets' à Naples» ; «Naples: 28 personnes mises en examen après la crise des déchets» ; «Trois incinérateurs seront construits autour de Naples»






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus