- 

A Marseille, les ferries passent à l’électrique

Le 25 janvier 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La Girolata, l'un des premiers ferries français à s'être raccordé au réseau électrique de Marseille.
La Girolata, l'un des premiers ferries français à s'être raccordé au réseau électrique de Marseille.
La Méridionale

Sous l’impulsion du port de Marseille-Fos, les armateurs électrifient certains de leurs ferries. De quoi réduire émissions carbonées et pollutions atmosphériques.

Et de deux! Mercredi 24 janvier, Corsica Linea a annoncé qu’elle allait doter trois de ses ferries (la moitié de sa flotte) assurant la liaison entre la métropole et la Corse de système d'alimentation électrique.

A chaque escale dans le port de Marseille-Fos, les navires, qui devront être équipés d’un transformateur et d’un disjoncteur, pourront se raccorder au réseau électrique marseillais. Le montant de l’investissement est estimé entre 3 et 5 millions d’euros, dont une partie pourrait être à la charge de l’Ademe et de la région PACA.

Economie de gazole

Dès 2019, le ‘Pascal Paoli’, le ‘Paglia Orba’ et le ‘Jean Nicoli’ cesseront de faire tourner leurs moteurs auxiliaires dès qu’ils auront accosté. De quoi réduire de 2 à 4 tonnes par escale la consommation de gazole et conséquemment les émissions de dioxyde de carbone, de dioxyde de soufre, de dioxyde d’azote et de particules fines.

Corsica Linea n’est pas la première à passer à l’électrique. Depuis janvier 2017, les navires de l’armateur marseillais La Méridionale (Kalliste, Girolata et Piana) se raccordent aux trois potences électriques mises en place sur le quai du Maroc. Leur consommation d’électrons s’élève à environ 39 mégawattheures (MWh) par mois.

Bientôt le GNL?

Partenaires de l’opération, Marseille-Fos privilégie les navires les moins polluants. Adhérent de la World Ports Climate Initiative (WPCI), le port phocéen accorde depuis le mois de juillet une réduction des droits de port aux navires dont le score est supérieur à 35 dans le référentiel Environmental Ship Index. Anticipant une évolution du marché, il étudie la faisabilité d’une station d’avitaillement pour les navires consommant du gaz naturel liquéfié (GNL).

De son côté, Corsica Linea indique avoir engagé des discussions avec les autorités portuaires de Bastia et d’Ajaccio pour doter certains quais de prises électriques.

 



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus