- 

A long terme, la marée monte sacrément

Le 22 novembre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
A terme, le niveau moyen de l'océan pourrait grimper de 3 mètres.
A terme, le niveau moyen de l'océan pourrait grimper de 3 mètres.
DR

Le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec) est souvent critiqué par les scientifiques pour le conservatisme de ces projections à très long terme. C’est de nouveau le cas. Et cette fois, la charge est menée par le respecté centre de recherche sur le climat de Postdam (PIK).

Le PIK a demandé à 90 océanographes et climatologues, ayant déjà publié sur la question, de donner leurs projections d’élévation du niveau des mers, selon deux scénarios: fortes réductions des émissions de gaz à effet de serre ou business as usual.

Dans un article à paraître dans Quaternary Science Reviews, 4 chercheurs font la synthèse de ces paris sur l’avenir. Dans l’hypothèse où les conférences sur le climat produiraient de très louables résultats, l’océan pourrait tout de même s’élever de 40 à 60 centimètres (niveau moyen: 50 cm) d’ici 2100, par rapport à la période 1971-2010. Les auteurs du dernier rapport du Giec voient plutôt l’océan monter de 29 à 96 cm (niveau moyen: 62 cm), selon la trajectoire de nos émissions de GES.

Pour 2300, les scientifiques mandatés par le PIK sont, cette fois, plus pessimistes que le réseau onusien. Même en mettant l’humanité au régime carboné sec, la grande bleue grimpera tout de même de 60 cm à 1 mètre (niveau moyen: 80 cm). Sans contrainte carbone, la marée bondira de 2 à 3 mètres (niveau moyen: 250 cm). Soit, 1 mètre, en moyenne, de plus que les projections du Giec.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus