A Bolbec, de vieux pneus brûlent depuis sept mois

Le 30 mars 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'incendie d'origine probablement criminelle s'est produit en août 2016
L'incendie d'origine probablement criminelle s'est produit en août 2016

Des centaines de pneus se consument depuis août dernier sur un ancien site industriel situé à Bolbec (Seine-Maritime), laissant s’échapper des fumées toxiques, alerte l’association Robin des Bois.

 

Dans la nuit du 14 au 15 août 2016, un incendie d’origine probablement criminelle s’est déclaré sur le site d’une ancienne sucrerie où un stock de pneus avait été entreposé en vue d’être vendus pour rechapage. Près de 160 pompiers sont intervenus, déversant mille de tonnes de sable, sans pour autant réussir à maîtriser totalement le sinistre. «Le feu a été étouffé mais de l’air continue de passer, ce qui relance la combustion», a déclaré à l’AFP le maire de Bolbec, Dominique Métot.

Les premiers riverains, situés entre les communes e Bolbec et de Nantot, se trouvent à moins de cent mètres du site. Ce qui présente un risque de pollution atmosphérique –par émissions de particules de métaux lourds comme le zinc et le cuivre- et de pollution des eaux souterraines, alerte Jacky Bonnemains, président de l’association Robin des bois.

Selon la préfecture de Seine-Maritime, un arrêté d’urgence a été pris le 19 août dernier pour demander au propriétaire de prendre des mesures évitant tout nouveau départ de feu et évacuant les pneus et les résidus de combustion. Un propriétaire qui est bien sûr insolvable.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus