9% seulement de l’économie mondiale tourne rond

Le 23 janvier 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Il existe une feuille de route pour une économie largement circulaire
Il existe une feuille de route pour une économie largement circulaire

Alors que le Forum économique mondial s’ouvre à Davos (Suisse) ce 23 janvier, un rapport du World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) révèle que seulement 9% de l’économie mondiale est circulaire.

 

Que représente une économie circulaire à hauteur de 9%? Peu de choses. Plus précisément, c’est une économie qui avale 92,8 milliards de tonnes de ressources (minéraux, métaux, combustibles fossiles et biomasse extraits en 2015, eau exclue) dont seulement 8,4 Mdt sont ‘circulaires’, c’est-à-dire recyclées ou renouvelables. Tel est l’alarmant constat, le premier du genre, dressé par le WBCSD.

Autrement dit, l’économie mondiale engloutit 34,4 kilogrammes de ressources par personne et par jour, pour construire des bâtiments, produire de l’énergie et permettre à la population de s’alimenter, se chauffer, se déplacer…

 

Un gain de 72% d’émissions de GES

En 40 ans, l’extraction annuelle de ressources a quasiment triplé, passant de 26,7 Mdt en 1970 à 84,4 Mdt en 2015. Et l’envolée risque de se poursuivre. Selon les prévisions de l’International Resource Panel (IRC), entre 170 et 184 Mdt de matériaux devraient être prélevés dans le monde en 2050. A l’inverse, une hausse de l’utilisation efficace des ressources pourrait réduire leur extraction de 28%. Soit une économie de 72% d’émissions de gaz à effet de serre.

 

Nouveau logiciel

Pour accompagner cette transition, le WBCSD suggère de généraliser cet indice mondial de circularité, de façon à évaluer les progrès de l’économie. Deuxième proposition: appliquer 7 principes-clés pour changer de logiciel. Au programme: priorité aux énergies renouvelables, éco-conception, valorisation des objets existants et des déchets en ressources, nouveaux business-modèles, essor de la technologie digitale et collaboration au sein de la chaîne d’approvisionnement.

 

Feuille de route

Au niveau politique, le passage à une économie majoritairement circulaire doit se manifester par la création d’une coalition globale associant gouvernements, experts et ONG. Il sera aussi facilité par la définition d’une cible mondiale, équivalente au 2°C du réchauffement climatique, qui se traduira par des objectifs au niveau local et sera complétée par un agenda précis. Qui donne le départ?



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus