89% de la population mondiale a dorénavant accès à de l’eau potable

Le 06 mars 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
2 milliards de personnes en plus ont accès à de l'eau potable
2 milliards de personnes en plus ont accès à de l'eau potable

L’un des 8 Objectifs du millénaire a été atteint. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 6,1 milliards d’êtres humains ont dorénavant accès à de l’eau potable. L’objectif fixé lors du Sommet du millénaire de 2000 était en effet de réduire de moitié, d’ici 2015, le nombre de personnes n’ayant pas accès à une eau de boisson salubre.

Parmi les 8 objectifs fixés lors de ce sommet, le premier objectif était de réduire l’extrême pauvreté et la faim dans le monde. Le 7e étant d’assurer un environnement humain durable en donnant accès à de l’eau potable et à un réseau d’assainissement.

Ainsi, entre 1990 et 2010, plus de 2 milliards de personnes ont été connectées à un réseau d’eau potable, ou ont pu accéder à des puits protégés de toute contamination.

783 millions d’êtres humains, ce qui représente 11% de la population mondiale, demeurent néanmoins dans l’incapacité de boire de l’eau propre. Et l’autre objectif du Millénaire relatif à l’accès à des sanitaires, comme des latrines, ou disposer d’un réseau d’assainissement correct, est loin d’être atteint. Le nombre de personnes sans toilettes est estimé à 2,5 milliards dans le monde.

A noter que les données collectées par le programme d’évaluation de l’Unicef ne tiennent compte que des connexions à un réseau d’eau courante, protégé de toute contamination directe, sans évaluer la qualité de l’eau distribuée.

Tester la qualité de l’eau dans chaque pays aurait couté trop cher et aurait été trop compliqué à mettre en place. Résultat, de l’aveu même de l’ONU, les chiffres annoncés sont peut-être surestimés.

Le rapport souligne d’énormes disparités entre les régions du monde. La moitié, environ, des 2 milliards de personnes nouvellement connectées habitent soit en Chine, soit en Inde. Quant aux pays africains, ils sont loin d’atteindre les objectifs de 2015. Pire, certains pays sont revenus aux pourcentages d’avant 1990. Ainsi, plus de 40% des personnes ne disposant pas d’accès à l’eau se situent en Afrique sub-saharienne.

Autre disparité, celle qui existe entre la campagne et la ville. 96% des citadins ont vu leur situation s’améliorer comparé à 81% en milieu rural, ce qui veut dire que 653 millions de ruraux souffrent d’un manque d’accès à l’eau.

En ce qui concerne l’accès à des toilettes, l’ONU estime que cet objectif ne sera pas atteint avant 2026.

Le mois dernier, la Banque mondiale a annoncé que l’objectif de réduire de moitié d’ici 2015 la grande pauvreté a été atteint dès 2010.

Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, estime que l’effort ne doit pas faiblir et que le prochain objectif sera de faciliter l’accès à de l’eau salubre aux plus pauvres de cette planète. Il souhaite également mettre l’accent sur l’assainissement pour réduire les maladies, comme le choléra, liées aux eaux souillées.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus