7e PCRD: de l’argent en plus pour l’environnement

Le 23 novembre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le nouveau Programme cadre de recherche et de développement (PCRD) s’échelonnera sur 7 ans et non plus sur 4 comme ses prédécesseurs. Il aborde l'environnement dans une thématique qui lui est dédiée, mais aussi dans les thématiques énergie et transport.

1,9 milliard d'euros, soit 40% de plus chaque année par rapport au 6e PCRD (2002-2006): c'est le montant des financements européens qui devrait être consacré à la recherche en environnement. Le budget total du 7e PCRD s'élèvera à 50,5 milliards d'euros. Les financements seront distribués sur la période 2007-2013, mais de façon inégale, avec une hausse notable à partir de 2009-2010. Pour l'instant, le 7e PCRD doit encore recevoir l'approbation du Parlement européen, vraisemblablement vers la fin novembre, et celle du Conseil, le 8 décembre. La Commission devrait adopter le programme de travail le 22 décembre. «Il n'est donc pas encore figé au niveau des thématiques», a ainsi précisé Daniel Deybe, de la Direction générale de la recherche à la Commission, le 21 novembre, lors d'une journée d'information sur ce 7e PCRD à Marne-la-Vallée (Ile-de-France).

Quatre activités ont déjà été définies dans la thématique environnement: «changement climatique, pollution et risques», «gestion durable des ressources», «technologies environnementales» et «observation de la Terre et outils d'évaluation». La sous-activité «environnement et santé» devrait comprendre entre autres le domaine «effets sur la santé d'une exposition aux facteurs environnementaux», centré sur la pollution de l'air intérieur dans l'Union et l'impact des facteurs environnementaux sur la reproduction. Dans le cadre de la sous-activité «technologies environnementales pour une gestion durable de l'environnement naturel ou fabriqué par l'homme», des projets pourront se concentrer sur les technologies innovantes concernant une utilisation durable de l'eau dans l'industrie, ou sur les indicateurs de performance pour la santé et la sécurité dans l'environnement intérieur bâti.

La thématique énergie aura aussi une couleur environnementale. Dans l'activité «production de carburants renouvelables», l'accent sera mis sur les biocarburants de deuxième génération issus de la biomasse. On notera le retour des «technologies du charbon propre», absentes du 6e PCRD. Dans le cadre de l'activité «renouvelables pour chauffer et refroidir», l'énergie solaire sera privilégiée en 2007 par rapport à la biomasse. Selon la Direction générale transport et énergie, le programme Concerto (1) ne devrait pas être reconduit en 2007 en raison de la complexité du suivi et de la négociation des projets. Mais un Concerto 3, innovant par rapport aux précédents, devrait être lancé par la suite.

Dans la thématique transports, les activités transports de surface et aéronautique auront l'«écologisation» comme principale priorité, à travers les moteurs propres et l'utilisation de carburants alternatifs. L'initiative technologique conjointe (JTI) «Clean sky» devrait par exemple être dotée de 800 millions d'euros pour 7 ans. D'ici 2020, il s'agit de réduire de 50% les émissions de CO2, de 80% les émissions d'oxydes d'azote (NOx) et de 50% le bruit perçu des avions.



(1) Voir l'article du JDLE intitulé «Concerto donne de l'énergie au renouvellement urbain»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus