52% de sacs plastique en moins au Québec

Le 25 juillet 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La réduction de 52% provient d'une initiative volontaire
La réduction de 52% provient d'une initiative volontaire

Les Québécois ont réduit de moitié l’utilisation des sacs à usage unique, selon une étude (1) dévoilée le 23 juillet par le ministre du développement durable, de l’environnement et des parcs Pierre Arcand. Cet usage a été réduit de 52% entre 2007 et 2010.

L’objectif de 50%, ciblé pour 2012 par le Code volontaire de bonnes pratiques sur l’utilisation des sacs d’emplettes, a donc été atteint deux ans plus tôt que prévu, signe de l’efficacité de ce dispositif volontaire.

«En 2008, notre gouvernement avait lancé à l’industrie l'objectif de réduire de 50% pour 2012 le nombre de sacs à usage unique utilisés par les consommateurs. Ces résultats démontrent la justesse et la portée de la réduction à la source», a commenté Pierre Arcand.

1 milliard de sacs d’emplettes ont été utilisés en 2010 dans le secteur du commerce de détail, contre 2,2 milliards en 2007, dans cette province canadienne qui compte 8 millions d’habitants. Un milliard de sacs en moins, c’est environ 3 unités de moins par semaine et par Québécois. Pour les commerces de biens courants, la baisse atteint même 60%.

Cette réduction, réalisée sur le mode du volontariat, est le fruit du Code volontaire de bonnes pratiques adopté en avril 2008 par l’Association des détaillants en alimentation du Québec (ADA), le Conseil canadien des distributeurs en alimentation (CCDA) –devenu le Conseil canadien du commerce de détail-, le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), Eco Entreprises Québec (EEQ) et Recyc-Québec (1). Prévu pour une durée de 4 ans, il engageait chacun des acteurs à réduire de moitié les sacs plastique.

Selon la vice-présidente d’EEQ, Maryse Vermette, ces bons résultats vont permettre de relever d’autres défis, «en matière de réduction à la source et d’optimisation des emballages». Pour l’heure, le suremballage des aliments (barquettes et assiettes) a été réduit de 10%.

Le ministre de l’environnement québécois a ajouté que l’industrie du plastique travaillait à la confection de sacs compostables, plus écologiques.

Toronto, la plus grande ville du Canada, a annoncé début juillet qu’elle supprimerait les sacs plastique à partir du 1er janvier 2013 (voir JDLE).

(1) L’étude a été réalisée auprès de 3.228 établissements du commerce du détail au Québec: alimentation, pharmacie, rénovation, bière, vin, spiritueux, appareils électroniques, vêtements, chaussures.

(2) La société Recyc-Québec fait la promotion de la prévention, du réemploi, de la récupération et du recyclage des déchets.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus