500 milliards de dollars de subventions aux carburants

Le 04 octobre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l'Agence internationale de l'énergie (AIE) ont appelé, ce mardi 4 octobre, à couper les subventions aux carburants fossiles, dont la facture a dépassé en 2010 les 400 milliards de dollars (302, 26 milliards d'euros) dans le monde.
 
«Et s'il n'y a pas de changement de politique des gouvernements, nous atteindrions 660 Md$ (498,73 Md€) en 2020, soit 0,7% du PIB mondial», a averti l'économiste en chef de l'AIE, Fatih Birol, lors d'une conférence de presse.
 
«C'est intenable, c'est le mot», a estimé le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, en soulignant que ce chiffre était supérieur aux subventions agricoles dans le monde, dont une grande partie provient des pays développés.
 
Selon le bras énergétique de l'OCDE, abandonner les subventions aux énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) permettrait de réduire la demande mondiale d'énergie de 4,1% et la demande de pétrole de 3,7 millions de barils quotidiennement.
 
Cet abandon entraînerait également une réduction des émissions de CO2 de 1,7 milliard de tonnes annuellement, soit les émissions du Royaume-Uni, de l'Allemagne, de l'Italie et de la France.
 
Selon les estimations de l'AIE, les subventions «qui réduisent artificiellement» le prix des carburants fossiles ont atteint 409 Md$ (310 Md€) en 2010, soit près de 110 Md$ de plus qu'en 2009 du fait de la hausse des prix de l'énergie (mais 150 Md$ de moins qu'en 2008, lorsque les prix avaient atteint un pic historique).
 
L’AIE a mis en ligne une carte interactive permettant de visualiser les pays qui subventionnent la consommation des carburants fossiles, ainsi que les taux d’aide.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus