4 zones pour l’éolien flottant

Le 20 juillet 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
4 zones devraient accueillir 3 à 6 éoliennes flottantes.
4 zones devraient accueillir 3 à 6 éoliennes flottantes.
DCNS

Par un communiqué mis en ligne vendredi 17 juillet en fin de journée, le ministère de l’écologie annonce avoir sélectionné 4 zones pour l’implantation d’éoliennes marines flottantes.

Situés au large de l’île de Groix (Bretagne), des étangs de Leucate (Languedoc-Roussillon), de la commune de Gruissan (Languedoc-Roussillon) et du phare de Faraman (Provence-Alpes-Côte d’Azur), ces sites pourraient abriter des fermes-pilotes, indique l’hôtel de Roquelaure. «Il ne s’agit pas de faire du remplissage, mais d’installer 3 à 6 machines dans chacune des zones propices», précise un industriel.

investissement d’avenir

Cette désignation précède de quelques jours la publication d’un appel à projets. Ce programme sera financé en partie par le programme d’investissement d’avenir (PIA) et par des tarifs de rachat de l’électricité produite.

Ce choix ne doit rien au hasard. Durant le printemps et l’été 2014, RTE et le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) ont déterminé les gisements des zones pressenties. Sous l’égide des préfets maritimes, des réunions de concertation avec les parties prenantes (les pêcheurs notamment) se sont ensuite déroulées jusqu’au printemps dernier.

Un potentiel de 6 GW

La programmation pluriannuelle des investissements électriques (PPI) prévoit toujours la mise en service de 6.000 mégawatts éoliens en mer. Or les deux premiers appels d’offres d’éolien offshore (portant exclusivement sur des éoliennes posées) n’ont permis le lancement que de 6 parcs, dont la puissance installée totale n’excèdera pas 3.000 MW. Peu de machines devraient, en outre, être raccordées au réseau avant 2020.

Situé plus au large (et générant de fait moins de nuisances, notamment visuelles), l’éolien flottant pourrait permettre aux électriciens français de combler un peu leur retard. France Energie Eolienne estime le potentiel français de l’éolien flottant à 6 GW en 2030.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus