4 milliards contre la déforestation

Le 28 mai 2010
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Oslo accueillait, le 27 mai, une conférence internationale sur la déforestation et le climat. À cette occasion, une dizaine de pays et l’Union européenne ont déclaré vouloir consacrer 4 milliards de dollars (3,2 milliards d’euros) d’ici 2012 à la lutte contre la déforestation, phénomène responsable de l’émission de 17% des gaz à effet de serre (GES) anthropiques.

 Si cette manne annoncée est plus importante que les promesses faites à Copenhague, les observateurs restent dubitatifs quant à sa réalité. Hôte de la conférence, le Premier ministre norvégien a concédé que ce montant ne serait atteignable qu’avec la mise en place de nouveaux mécanismes financiers (taxe sur les billets d’avion, par exemple) et l’aide du secteur privé. Cette aide servira à lancer le mécanisme Redd+, grâce auquel les pays forestiers pourront financer la lutte contre la déforestation. En contrepartie, ils pourront émettre des permis d’émission.

 Mardi, la Norvège avait signé un accord bilatéral avec l’Indonésie. Aux termes de cette convention, le Royaume scandinave s’engage à prélever un milliard de dollars sur ses revenus pétroliers pour financer la lutte contre la déforestation en Indonésie. Cette manne servira essentiellement à la création et au financement d’une agence spécialisée. En contrepartie, Jakarta s’est engagé à décréter un moratoire de deux ans sur la création de nouvelles parcelles de plantations destructrices de forêts (le palmier à huile, par exemple). En septembre 2008, Oslo avait signé un accord comparable avec le Brésil.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus