3e accord Accor/Ademe: plus d’économies d’énergie

Le 25 mai 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le grand groupe hôtelier et l’agence qui fournit financements et expertise en matière d’environnement se sont lancés dans un nouveau partenariat le 24 mai. 100 nouveaux hôtels français seront équipés de panneaux solaires d’ici 2010.

2000, 2003 et 2007: les accords s'enchaînent pour maîtriser au maximum les impacts environnementaux générés par les hôtels Formule 1, Ibis, Novotel ou encore Sofitel. «Le bilan des deux derniers accords est très positif et prometteur et nous mettons beaucoup d'espoir dans le prochain», a déclaré Michèle Pappalardo, présidente de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

Depuis 2000, l'Ademe a soutenu dans 24 hôtels Accor l'installation de capteurs solaires destinés à chauffer l'eau, qui couvrent en moyenne 40 à 60% des besoins annuels . Fin 2006, la surface totale de capteurs était supérieure à 3.800 mètres carrés. L'hôtel Ibis de la porte de Clichy à Paris a bénéficié quant à lui de la mise en place de capteurs photovoltaïques. Ils fournissent l'équivalent de l'électricité nécessaire à l'éclairage d'un quart des chambres. Dans le cadre du nouvel accord, il est prévu que 200 nouveaux hôtels Accor dans le monde, dont 100 en France, s'équipent en capteurs solaires d'ici 2010.

L'investissement nécessaire étant d'environ 60.000 euros par hôtel, 6 millions d'euros seront déboursés sur le plan national, l'Ademe en apportant 2 millions. «Ce sont des investissements à long terme, c'est-à-dire sur 10 ou 15 ans», a indiqué Gilles Pélisson, directeur général du groupe Accor. En Chine, la construction de 180 hôtels prévue d'ici 2010 intègrera des capteurs solaires et le photovoltaïque est envisagé en Inde, où 100 hôtels Formule 1 sont en projet.

Le groupe se fixe également comme objectif de diminuer la consommation électrique de 10% par chambre d'hôtel, en passant de 29 wattheure (Wh) actuellement à 26 Wh d'ici 2010, sachant qu'il existe des différences importantes entre les marques d'hôtels. Par exemple, les mini-bars, qui représentent 50% de la consommation électrique d'une chambre, seront soit supprimés, soit à faible consommation.

A Paris, le Novotel Montparnasse a été conçu pour limiter les consommations d'énergie. Les couloirs disposent de détecteurs de présence et le hall d'un éclairage en fonction de la luminosité naturelle. Les chambres sont dotées de doubles vitrages à lame d'argon et d'ampoules basse consommation. Enfin, l'éclairage de façade est composé d'ampoules à Led qui consomment 5 fois moins qu'un éclairage conventionnel. 

 «Compte tenu de la taille d'Accor et de son poids dans le secteur hôtelier, il est intéressant pour l'Ademe de travailler avec ce groupe, car cela aura des effets d'entraînement dans la profession: il est important que les leaders montrent l'exemple», a souligné Michèle Pappalardo.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus